in

Chats d’extérieur : l’été, méfiez-vous absolument des épillets !

Crédits : mirlenges / iStock

Si votre chat a accès à l’extérieur, vous devez absolument être vigilant dès qu’arrive le printemps et durant tout l’été. En effet, il existe un danger mortel particulièrement méconnu des propriétaires de chats : les épillets. On vous explique tout de suite de quoi il s’agit !

Les épillets, qu’est-ce que c’est ? 

Les épillets de graminées sont des herbes sèches en forme d’épis que l’on retrouve généralement dans les champs d’herbes hautes. C’est en séchant que ces épis se détachent des tiges qui les soutiennent. Et c’est là qu’ils deviennent un problème pour nos amis félins.

En effet, les épillets ont tendance à s’accrocher à tout ce qui passe, notamment les vêtements et, bien évidemment, les poils d’animaux. Or, grâce à leur bout pointu, ils sont capables de traverser les poils et de transpercer la peau.

Une fois logés sous la peau, ils continuent inlassablement leur progression, perforant tout ce qui se trouve sur leur passage, et notamment les organes. Par conséquent, ils peuvent provoquer des graves lésions au niveau de la cornée, du tympan ou même du poumon de votre chat.

épillets
Crédits : Natalia Kokhanova / iStock

Non seulement les épillets peuvent traverser la peau mais en plus ils peuvent facilement pénétrer dans les orifices des animaux. Ainsi, il n’est pas rare de voir des épillets entrer dans les oreilles, le nez, l’anus, les yeux, la bouche, les voies génitales ou encore entre les doigts de nos compagnons à quatre pattes.

Les symptômes inquiétants à observer chez votre chat

Tout changement de comportement ou tout symptôme inhabituel chez votre chat doit faire l’objet d’une vigilance toute particulière. Cependant, les signes qui permettent de suspecter la présence d’un épillet sont :

  • Votre chat secoue la tête, comme si quelque chose le gênait dans les oreilles. À noter qu’il peut également pencher la tête d’un côté.
  • Il se gratte ou se frotte sans arrêt un endroit du corps en particulier.
  • Il garde un oeil fermé, voire même présente un écoulement oculaire.
  • Votre chat se lèche excessivement une patte là où se situe une sorte de bouton rouge.
  • Il se met soudain à éternuer ou à tousser de façon presque récurrente.

Comment bien réagir ? 

Dans tous les cas, la suspicion de la présence d’un épillet dans le corps de votre chat doit être considéré comme une urgence vétérinaire. En effet, plus vous attendez, plus l’épillet risque de provoquer des dégâts irréversibles sur votre boule de poils.

Par ailleurs, il est vivement déconseillé de tenter de retirer l’épillet vous-même. En effet, il y a plus de probabilités pour que vous aggraviez les choses en l’enfonçant encore plus profondément. Mieux vaut demander l’aide d’un vétérinaire qui pourra le retirer à l’aide d’une pince, pour les cas les plus faciles, ou en ayant recours à une opération chirurgicale.

À noter que, dans certains cas, le retrait de l’épillet peut s’avérer particulièrement difficile. Par exemple, s’il est situé à l’intérieur de l’abdomen ou même dans le poumon…

Bon à savoir : pour éviter que votre chat ne soit “piqué” par un épillet, pensez à lui tondre les poils (s’il a les poils longs) au niveau du ventre, des extrémités des pattes, des fesses et de la face interne des oreilles.