in

15 plantes dangereuses pour votre chat

Crédits : iStock / Nils Jacobi

Si tout le monde connaît l’herbe à chat et son incroyable influence sur le comportement d’un félin, il va sans dire que toutes les plantes ne sont pas si bénéfiques. À vrai dire, beaucoup de végétaux au quotidien peuvent même se révéler dommageables pour la santé d’un chat. Alors méfiance avec les plantes et fleurs suivantes, surtout si votre matou a tendance à les mordiller ! 

Éviter une intoxication

Avant de savoir repérer un problème suite à l’ingestion malencontreuse d’une plante, minimisez les risques. C’est possible si vous adoptez un chaton, auquel vous pourrez apprendre à ne pas mâchouiller les plantes de la maison. Sinon, quelques gestes simples peuvent créer un environnement plus sécurisé.

Cela peut aller du changement de disposition des plantes dans votre logement pour les mettre en hauteur, jusqu’au fait de ne pas acheter les les plus dangereuses. Dans tous les cas, avant de vous procurer une nouvelle plante, il peut être utile de se renseigner au préalable sur son éventuelle toxicité.

Les plantes dangereuses 

Afin d’éviter que votre chat ne soit tenté de grignoter vos plantes vertes en guise de quatre heures, sachez aussi que le fait de le vermifuger régulièrement peut grandement faire baisser cette tentation ! S’il présente des signes d’une ingestion, notez tout de suite le nom de la plante incriminée (ou prenez-en un échantillon) et allez directement voir votre vétérinaire.

1. Le ficus

Incontournable des plantes d’intérieur et ami des jardiniers en herbe, le ficus est pourtant loin d’être celui des chats. Il peut provoquer des soucis d’estomac et des brûlures qui peuvent aller jusqu’à l’œdème.

2. Le yucca

Cette autre plante très présente dans les maisons et appartements est aussi à éviter. Elle présente des risques de colique, d’hypothermie et peut engendrer une hypersalivation.

3. L’eucalyptus

Qu’il soit sous la forme d’une plante ou d’huile essentielle, l’eucalyptus est à proscrire à la maison. Les risques : problèmes et douleur gastriques, hypersalivation, excès de fatigue.

4. Le houx

Plante traditionnelle de la période hivernale – surtout avant Noël -, le houx n’est pas bon pour nos amis félins ! Il s’agit surtout des baies, qui une fois ingérées entraînent des diarrhées et des vomissements.

houx
Crédits : Scoobers/ iStock

5. L’hortensia

Cette belle fleur est loin d’être inoffensive. L’ingestion de ses fleurs ou de ses bourgeons cause des diarrhées, des vomissements et une grosse fatigue qui peut parfois traduire un souci cardiaque.

6. Le philodendron

Ces plantes sont également à proscrire de l’environnement de votre chat, qui risque des saignements (gencive) et des complications digestives ou encore respiratoires.

7. L’iris

On l’adore dans nos parterres fleuris, mais mieux vaut l’éloigner de nos amis félins pour les troubles neurologiques qu’elle peut causer.

8. Le muguet

Mettez bien votre brin de muguet hors de portée de votre animal, de même que l’eau dans laquelle vous le disposez. Le muguet peut amener des diarrhées ou encore des convulsions et des tremblements.

9. Le laurier rose

Très dangereuses, les feuilles du laurier rose comportent de gros risques de paralysie du système respiratoire et de problèmes cardiaques. À éviter !

10. La tulipe

En bulbe, gare au risque d’irritation de la peau et de l’estomac dont elle peut être responsable.

chat plante
Crédits : belchonock/ iStock

11. L’azalée

Cette plante très appréciée présente un danger de salivation excessive et de faiblesse chez le chat en cas d’ingestion.

12. La jacinthe

Ce sont surtout les bulbes qui sont visés, car susceptibles de provoquer des lésions digestives et cutanées.

13. Le buis

Très apprécié par les amateurs d’art topiaire, il n’en reste pas moins que le buis n’est pas bon du tout pour les chats. Il contient des alcaloïdes qui risquent d’amener à la paralysie.

14. Le rhododendron

Exit les magnifiques massifs de rhododendron à portée de crocs ! Cette plante peut amener des soucis cardiaques, digestifs et neurologiques.

15. La jonquille

Elle sort de terre au même moment où les chats les plus frileux profitent de températures plus douces pour explorer le jardin, mais reste dangereuse pour le risque de soucis digestifs qu’elle implique.