in

Chat d’intérieur : 5 façons pour lui d’attraper des puces et des tiques

Crédits : iStock

Vous pensiez que le fait de garder votre chat à l’intérieur de votre appartement ou de votre maison était un gage de sécurité ? Qu’il avait moins de risques d’attraper des parasites, tels que des puces ou des tiques ? Détrompez-vous, il existe plusieurs manières de le contaminer !

Pour rappel : un chat n’ayant pas accès à l’extérieur doit tout de même faire l’objet d’un traitement antiparasitaire une fois par mois, et ce toute l’année !

1. Les vêtements

Les puces et les tiques peuvent non seulement s’accrocher aux humains, mais aussi aux vêtements et aux chaussures. Et ce qu’elles soient adultes ou sous forme d’oeufs ou de larves. Ensuite, une fois à l’intérieur, elles n’ont plus qu’à se laisser tomber et à se rapprocher de votre chat.

Afin d’éviter cela, la seule solution est de nettoyer très régulièrement votre appartement, en pensant à passer l’aspirateur partout (tapis, meubles, tiroirs…). De plus, veillez à changer et à laver fréquemment vos draps et vos serviettes.

2. Le vétérinaire

Une simple visite chez le vétérinaire ou chez le toiletteur peut suffire à infester votre chat de puces et/ou de tiques. En effet, la clinique vétérinaire est un lieu de passage où se côtoient de nombreux animaux différents, dont certains ont accès à l’extérieur.

Chez le vétérinaire, il est donc essentiel de garder la caisse de transport de votre chat sur vos genoux et de ne surtout pas la poser sur le sol.

3. Un déménagement

Lors d’un emménagement dans une nouvelle maison, il est possible que cette dernière soit pleine de puces. En effet, ces parasites peuvent rester en dormance pendant des mois, en attente d’un hôte sur lequel elles pourront s’accrocher et se régaler de son sang. Il suffit alors que votre chat arrive pour réveiller leur faim latente.

chaton gratte enfant
Crédits : iStock

La seule solution est de faire un grand nettoyage de votre nouvelle maison avant de vous y installer avec votre chat. Et ne négligez aucune zone !

4. Les autres animaux domestiques

Si, en plus de votre chat, vous (ou l’un de vos proches) êtes l’heureux propriétaire d’un chien, ce dernier peut tout à fait ramener des parasites à l’intérieur après ses promenades. Et ce même si un traitement antiparasitaire lui a été administré. En effet, le traitement n’empêche pas les puces et les tiques de s’accrocher à ses poils. En revanche, une fois qu’elle l’ont mordu, elles meurent.

Ainsi, il suffit qu’une seule puce parvienne jusqu’à votre appartement pour contaminer votre chat. De plus, elle pourra ensuite pondre des oeufs à l’intérieur et créer une véritable petite colonie !

5. Les rongeurs

Même s’il est peu probable que des rongeurs infestent le foyer où vit un chat, ils peuvent tout de même être des vecteurs de transmission de puces et de tiques. En effet, en ramenant involontairement ces parasites à l’intérieur, ils leur permettent de se développer et de se déplacer dans la maison, jusqu’à votre chat.

Pour empêcher les rongeurs d’élire domicile dans votre maison, veillez à ne jamais laisser traîner de nourriture et à boucher la moindre de vos issues.

Source

Vous aimerez aussi :

5 anti-puces naturels redoutablement efficaces pour votre chat

Comment bien choisir le traitement anti-puces de votre chat ?

5 signes qui montrent que votre chat a des puces