in ,

Comment améliorer la vie de son chat en situation de handicap ?

Crédits : ngothyeaun/iStock

La vie de certains chats peut être différente de celle des autres félins dès la naissance, mais également changer du jour au lendemain suite à un accident ou à une maladie. Il n’est par ailleurs pas toujours évident d’accueillir un chat en situation de handicap ni même de s’adapter à ses problèmes rapidement. Toutefois, il existe plusieurs outils afin de faciliter son quotidien.

Les handicaps les plus fréquents

Un handicap chez le chat peut être lié à différents facteurs : accident, maladie, maltraitance, ou encore génétique. Par ailleurs, il aura besoin de beaucoup d’attention afin de parvenir à mener une vie heureuse. En effet, il n’est pas toujours aisé de s’occuper d’un animal dans le besoin. Toutefois, avec du temps, de la volonté et de bonnes intentions, tout peut bien se dérouler.

Parmi les différents handicaps possibles chez le chat, voici les plus fréquents :

  • Une maladie neurologique
  • Une malformation ou absence d’un membre
  • La surdité
  • Un handicap visuel
  • Une paralysie
chaton blanc
Crédits : engineervoshkin/iStock

Bien aménager son habitat

Il est essentiel d’aménager son habitat de façon à ce que le chat n’éprouve pas de difficultés à aller d’une pièce à l’autre. Il faut aussi impérativement éviter le désordre pour ne pas lui rajouter d’obstacles. De plus, s’il ne peut plus sauter, placez des petits escaliers ou une rampe amovible pour que votre félin accède facilement au canapé, au lit, aux fenêtres, ou encore au fauteuil. N’hésitez pas également à couvrir le sol avec de la moquette ou une matière qui amortira les chutes tout en diminuant les risques de glissades.

Par ailleurs, mettez en évidence ses gamelles ainsi que sa litière. S’il a un coin de repos favori, installez-les à proximité de façon à ce qu’il n’ait pas à traverser tout le logement pour faire ses besoins ou se nourrir. Ses toilettes doivent être parfaitement adaptées à son handicap et il doit pouvoir facilement entrer dedans, mais également s’y diriger.

Aménager l’environnement en fonction du handicap du chat

Bien entendu, on ne va pas aménager un lieu de la même manière si l’animal est sourd, malvoyant ou paralysé. Toutefois, dans tous les cas, vous pouvez privatiser un coin bien délimité rien que pour votre chat. Ainsi, il se sentira plus encadré et en confiance. Vous pouvez également parfumer la pièce d’odeurs rassurantes.

Par ailleurs, il ne faut pas hésiter à lui parler, jouer avec et faire différentes activités afin de le stimuler. Il est aussi fortement conseillé de l’accompagner pour faire différentes promenades dans la nature. En effet, le laisser seul en extérieur (non sécurisé) peut être très dangereux pour lui.

chat à trois pattes
Crédits : PeachLoveU/iStock

Un équipement adapté pour les paralysies

Comme nous l’avons vu, il est important de mettre tout en œuvre afin de faciliter les déplacements de son chat s’il est atteint de paralysie. Renseignez-vous quant aux possibilités existantes : chariots roulants ou encore harnais de soutien. Ils peuvent être achetés sur internet, mais également dans une clinique vétérinaire. Il est d’ailleurs possible de les fabriquer soi-même, mais il faut être vigilant et s’assurer de leur bonne fonctionnalité (taille, mécanisme, poids, etc.).

Votre rôle indispensable

Il arrive aussi que le propriétaire doive passer beaucoup plus de temps avec son chat qu’habituellement. En effet, certains félins ne peuvent plus faire leur toilette, aller à leur litière ou simplement se déplacer suffisamment. Dans ce cas, il faut être présent pour lui offrir diverses aides quotidiennes. Il faudra par exemple le brosser au minimum deux fois par jour pour bien éliminer ses poils morts. En effet, les chats passent habituellement 30 à 50 % de leurs journées pour se nettoyer. Il faudra également penser à l’amener régulièrement jusqu’à sa litière, mais aussi lui apporter son eau et sa nourriture afin qu’il puisse y avoir accès.

chat paralysé avec chaise roulante
Crédits : ngothyeaun/iStock

En clair

Chat malentendant : pensez à interagir avec lui, ne lui faites pas peur, signalez toujours votre présence avec des vibrations ou de grands gestes ostensibles. Prévenez votre entourage de sa particularité. Vous trouverez tous nos conseils pour ce cas précis ici.

Chat malvoyant : gérez son espace de façon à ce qu’il ne rencontre aucun danger sur son passage, stimulez ses autres sens, aménagez son environnement pour l’aider dans ses déplacements. Vous trouverez toutes nos astuces pour améliorer la vie d’un chat aveugle à cette adresse.

Chat ayant des difficultés motrices : disposez un tapis ou de la moquette afin de faciliter ses déplacements, mais également amoindrir les chocs en cas de chutes. De plus, veillez à installer le nécessaire si le chat a besoin de monter (escaliers, rampes…).

Chat ayant des problèmes neurologiques : installez-lui un endroit calme où il se sent bien. Informez vos proches des troubles dont il est atteint pour qu’il n’y ait pas d’incompréhension. Occupez-vous suffisamment de lui afin qu’il ne manque de rien : affection, jeux, câlins, promenades…

chat aveugle
Crédits : kicia_papuga/iStock

Enfin, dans tous les cas, il est important de solliciter votre félin en jouant avec lui, en le baladant, mais également en lui apportant tout ce dont il a besoin (litière, alimentation, eau). Par ailleurs, un suivi vétérinaire régulier est indispensable afin d’assurer la bonne santé de son chat porteur d’un handicap.