in

Donner le biberon à un chaton : les étapes à suivre obligatoirement

chaton boit lait
Crédits : iStock / Nattakorn Maneerat

Il est rare qu’une chatte ne parvienne pas à allaiter ses chatons. Mais cela peut tout de même arriver. De même, si vous trouvez un chaton abandonné, il vous faudra le nourrir vous-même. Dans ce cas, il peut être intéressant de connaître les petites astuces nécessaires pour donner le biberon à un ou plusieurs chatons. Non pas que ce soit bien sorcier, mais ce n’est tout de même pas aussi facile qu’il n’y paraît !

Première étape : acheter du lait maternisé

C’est la première chose à faire. Et pour cause, le lait maternisé est le seul lait adapté aux chatons (hormis le lait de leur mère, bien entendu). Hors de question de leur donner du lait de vache, ni même du lait de chèvre ou tout autre lait ! Sans lait maternisé, il leur sera difficile de survivre aux premières semaines de vie. En effet, ce n’est qu’à l’âge de deux, voire trois mois qu’un chaton peut définitivement exclure le lait de son alimentation, après la période de sevrage.

Pour vous en procurer c’est très simple, rendez-vous en clinique vétérinaire, en animalerie, en pharmacie, voire même parfois en grande surface.

Bon à savoir : en cas d’urgence, et si vous n’avez pas de lait maternisé pour chaton à proximité, vous pouvez préparer une recette maison : mélangez 100 ml de lait de chèvre avec 100 ml de crème fraîche à 12% de matières grasses et 1 jaune d’oeuf. Comme celui de la chatte, le lait doit être pauvre en lactose, riche en protéines et en matières grasses.

Deuxième étape : le choix du biberon

Généralement, les biberons sont fournis avec le lait maternisé. Vous n’aurez donc pas à vous en préoccuper. En revanche, ne vous avisez pas de choisir un biberon pour bébé humain, la tétine serait bien trop grosse pour votre petit chaton. Veillez à n’utiliser que des biberons destinés aux chatons.

chaton boit lait biberon
Crédits : iStock / suemack

Troisième étape : la préparation du biberon

N’hésitez pas à suivre scrupuleusement les indications inscrites sur la boîte de lait maternisé pour chaton. Par exemple, l’eau du biberon doit être tiédie (37-38°C) avant d’ajouter la poudre de lait. Toutefois attention à ce qu’elle ne soit pas trop chaude ni trop froide. En effet, cela pourrait provoquer des diarrhées chez votre chaton. Or, cela peut lui être fatal à cet âge.

De même, le biberon doit être soigneusement lavé après chaque repas afin d’éviter le développement des bactéries. Et surtout, n’oubliez pas de vous laver les mains avant de manipuler le lait et le biberon !

Quatrième étape : la prise du biberon en elle-même

Installez-vous confortablement, dans un endroit calme de préférence. Prenez le chaton dans votre main en le positionnant face à vous, le plus assis possible. Approchez le biberon de sa bouche et faites sortir quelques gouttes de lait. Ensuite, insérez délicatement la tétine dans sa bouche et laissez-le boire tranquillement.

chaton boit lait biberon
Crédits : anurakpong / iStock

Attention à ne jamais nourrir un chaton sur le dos ! En effet, il pourrait faire une fausse route, ce qui peut se révéler très dangereux à cet âge.

Cinquième étape : les dosages à respecter

Un chaton qui vient de naître n’aura pas les mêmes besoins en lait qu’un chaton âgé de plusieurs semaines. Il vous faudra donc suivre à la lettre les dosages indiqués sur la boîte de lait ou communiqués par votre vétérinaire.

Généralement, ils sont de cet ordre-là :

  • Première semaine de vie : 8 repas par jour
  • Deuxième semaine : 6 repas par jour
  • Troisième semaine : 5 repas par jour ; le chaton est capable de laper le lait.
  • Quatrième semaine : 4 repas par jour ; le chaton commence à manger de la nourriture solide.

Bon à savoir : un chaton correctement nourri prend généralement 100 grammes par semaine.

Dernière étape : la stimulation des chatons

Une chatte ne fait pas que nourrir ses chatons, elle joue également un rôle hygiénique essentiel. En effet, c’est elle qui doit les aider à faire leurs besoins en leur léchant le ventre et les zones génitales.

Alors pas de panique, vous n’aurez pas à utiliser votre langue. En revanche, il vous faudra, après chaque biberon, masser la zone périnéale de vos chatons à l’aide d’un gant humide. L’objectif ? Les aider à évacuer leurs selles et leurs urines. Ce n’est pas le plus agréable, on vous l’accorde, mais c’est bel et bien une étape indispensable !