in

Pourquoi les chats se lèchent-ils les fesses ?

Crédits : Nungning20 / iStock

Le chat est réputé pour son hygiène irréprochable. Et pour cause, il a pour habitude de faire soigneusement sa toilette plusieurs fois par jour, comme si sa vie en dépendait. Mais le plus étrange dans ce comportement quelque peu excessif, c’est qu’il semble insister particulièrement sur les zones anales et génitales. Mais pourquoi un tel acharnement ? Et comment une créature aussi gracieuse pourrait avoir envie de s’attarder sur de telles parties du corps ? Réponses !

1. Il se lave

Si votre chat se lèche les fesses, c’est avant tout pour se nettoyer. Eh oui, contrairement à vous, il n’a pas la possibilité de prendre une douche ou d’utiliser du papier toilette. Ainsi, le seul moyen de garder ses fesses propres est de les lécher. Et étant donné que c’est une zone qui peut devenir rapidement sale, il est normal qu’il prenne tout le temps qu’il faut pour se toiletter à cet endroit !

2. Il est irrité

Si votre chat a tendance à se lécher les fesses de façon excessive ou à les frotter sur le sol, c’est sûrement parce que quelque chose le gêne. Il peut s’agir d’une irritation passagère, d’une allergie, de la présence de vers dans ses intestins, d’une infection de la peau ou même d’une infection urinaire. Dans tous les cas, une visite chez le vétérinaire s’impose.

chat lèche fesses
Crédits : iStock

De même, un léchage excessif de la zone anale peut être causé par une inflammation liée à la surcharge des glandes anales. Ces glandes remplies d’un liquide très odorant sont situées près du rectum et se vident lors du passage des selles. Mais il arrive qu’elles ne parviennent plus à se vider correctement. Dans ce cas, l’animal va se lécher et/ou se frotter les fesses sur le sol. Il est alors nécessaire de les vider manuellement (à la maison ou chez un vétérinaire) afin d’éviter toute complication.

3. Il se protège des prédateurs

Même si votre chat n’a pas à s’inquiéter pour sa survie, il a conservé les instincts de ses ancêtres sauvages. Or, ces derniers étaient des prédateurs mais aussi des proies dans la nature. Ainsi, pour ne pas se faire attraper par d’éventuels prédateurs, ils avaient le réflexe de se faire très discrets, notamment en dissimulant leurs odeurs. L’objectif ? Éviter d’être suivis à la trace.

Le fait de se nettoyer les fesses, qui est une zone particulièrement odorante, permet donc à votre boule de poils de retirer les résidus d’excréments et d’urine et donc de se camoufler.