in

Pourquoi mon chat perd-il ses poils autour des oreilles ?

Crédits : iStock / ablokhin

La fourrure est un élément essentiel de l’anatomie du chat. Au-delà de le protéger du froid et de diverses agressions comme les parasites et les coups de soleil, elle est un vrai signe d’identité pour nos félins domestiques ! Une observation des poils de votre chat peut également vous renseigner sur sa bonne santé s’il est doux et brillant. À l’inverse, certains défauts comme la perte de poils autour des oreilles peuvent nous alarmer… Faut-il s’inquiéter pour autant ? 

La perte de poils chez le chat 

Les heureux·ses propriétaires de chats ne le savent que trop bien : ces chers compagnons du quotidien perdent allègrement leurs poils dans tous les recoins de la maison. C’est un processus tout à fait normal qui s’amplifie parfois à certaines périodes comme le printemps. Mais il peut aussi arriver que vous observiez une baisse de la densité des poils autour des oreilles de votre chat.

Il faut savoir que certaines races sont plus sujettes à la perte de poils, qui prend alors une forme héréditaire. Le burmese, le birman, le devon rex ou encore le siamois sont par exemple plus susceptibles de perdre leurs poils que d’autres de leurs congénères. Dans ce cas, si les spots autour desquels il manque des poils ne sont pas irrités et ne présentent aucune inflammation, il n’y a aucune inquiétude à avoir.

Différentes explications

Au-delà du simple – mais tout de même important – côté esthétique et héréditaire, il faut savoir que chez certaines races, une perte de poils dans cette zone précise peut aussi indiquer quelques soucis. Si vous avez un doute, redoublez de vigilance en observant plus votre matou, et prenez un rendez-vous chez votre vétérinaire pour éclaircir la situation. S’il se gratte et semble gêné par quelque chose autour de ces oreilles, il peut y avoir plusieurs causes.

chat vétérinaire oreille
Crédits : iStock

1. Une allergie

La plupart du temps, les allergies sont d’origine alimentaire et peuvent provoquer des irritations au niveau de la tête et du cou. Définir l’origine d’une allergie peut parfois être un travail de longue haleine, mais permet d’éliminer définitivement les risques.

2. La teigne

Ce type de mycose est redoutablement contagieux, mieux vaut donc séparer les différents chats de votre foyer si vous en avez plusieurs, pour éviter toute contamination. Les chats à poil long sont plus sujets à la teigne, qui se manifeste donc par des spots de perte de poils sur le museau – et autour des oreilles.

3. Le stress

La perte de poils due au stress peut être aggravée par certains comportements qui ne trompent pas. Un chat qui se gratte beaucoup, et/ou qui se toilette excessivement peut être victime du stress. Ce qui peut donc causer une perte de poils dans les endroits les plus accessibles à ses pattes. Parfois, l’anxiété est associée à l’alopécie.

4. Des puces

Lorsqu’elles mordent nos animaux, les puces laissent un peu de salive qui est à l’origine de démangeaisons. Et étant donné que les poils situés sur le cou et la tête des chats ont plus tendance à tomber que sur le reste du corps, l’apparition de spots sans poils est donc plus importante à ces endroits.

5. Les mites d’oreille

Comme pour les puces, le premier signe de la présence de mites d’oreille est la démangeaison. Sauf que là, ces parasites s’installent sans le conduit auditif, et trahissent leur présence via des sécrétions noires facilement reconnaissables et visibles à l’œil nu.