in

Qu’est-ce que la chat thérapie ?

Crédits : anurakpong/iStock

Connue sous le nom de zoothérapie, la médiation animale se développe doucement dans les établissements de santé. Cette pratique consiste à faire intervenir des animaux (ici des chats) auprès de personnes ayant différents troubles (psychologiques, physiques, cognitifs, mais également sociaux, etc.) afin de les aider à affronter leurs difficultés. Depuis plusieurs années déjà, le milieu médical reconnaît en effet les bénéfices que peuvent recevoir les patients grâce à ces procédés. Voici quelques informations sur la chat thérapie et le positif qu’elle procure. 

Le pouvoir des chats

La médiation féline est souvent associée à des pratiques de cabinet (psychothérapie ou accompagnements individuels). Toutefois, elle existe aussi sous forme d’ateliers en EHPAD ou dans les hôpitaux.

Ces activités peuvent avoir lieu de façon occasionnelle, mais il arrive que certains établissements adoptent directement un chat. C’est d’ailleurs le cas dans un EHPAD à la Roche sur Foron. Même si cette adoption n’était pas prévue initialement, elle a rempli de joie plusieurs résidents, apportant une touche d’amour dans leur quotidien.

chat ronronne
Crédits : Konstantin Aksenov/ iStock

Le rôle des animaux

Les chats peuvent en effet être très affectueux avec leurs maîtres, mais également avec de parfaits inconnus. Leur simple présence permet en outre souvent de distraire et d’apaiser un grand nombre de personnes. La puissance mentale de ces animaux fait aussi d’eux des médiateurs particulièrement intéressants.  Les animaux peuvent servir d’outil afin de faciliter les échanges. En effet, dans un établissement médical comme en EHPAD, ils détendent l’atmosphère, mais permettent aussi de laisser place aux émotions et à la sensibilité de chacun, ce qui facilite les interactions et met le patient en confiance malgré le stress d’une séance en cabinet.

Plusieurs articles démontrent ainsi les bienfaits du chat grâce à sa présence, mais également avec ses ronronnements. La « ronron-thérapie » agit par ailleurs comme un antistress pour diverses personnes. Ces vibrations spécifiques sur lesquelles les gens peuvent directement se laisser bercer renvoient effectivement des informations positives. Par ailleurs, la ronron thérapie peut être utilisée dans certains établissements scolaires afin de sensibiliser au respect des animaux dès le plus jeune âge. Grâce à cela, les enfants sont généralement plus calmes et responsables, car ils ont en tête de protéger le chat.

Soigner autrement

La zoothérapie est un procédé qui existe depuis plusieurs décennies. En effet, le premier programme connu date du IXe siècle en Belgique. C’est ensuite William Tuke qui décide d’utiliser les animaux de manière thérapeutique au XVIIIe siècle en confiant des lapins et des volailles à des patients d’un asile afin de les rendre responsables des ces animaux. Depuis, plusieurs maisons de retraite et maisons spécialisées choisissent d’adopter un chat afin d’améliorer la vie des résidents.

Les chats ont un réel pouvoir thérapeutique également pour les propriétaires. Il arrive alors que les animaux de compagnie puissent rendre visite à leur maître en convalescence. Bien qu’ils ne remplacent pas un suivi médical, ils aident fortement à la détente et à faire face à certaines maladies. Ainsi, plusieurs hôpitaux font appel à des animateurs en médiation animale afin que des patients profitent de ces présences pendant quelques heures (généralement deux à trois heures). Ces ateliers offrent des moments privilégiés pour les résidents et jouent même parfois un rôle apaisant.

chat personne âgée
Crédits : Toa55/iStock

Les bilans de la zoothérapie, notamment de la chat thérapie, sont souvent très positifs. Toutefois, malgré leur développement, ces ateliers restent assez rares dans les établissements de santé.