in

Vomissements chez le chat : quand s’inquiéter ?

Crédits : iStock
Vomissements chez le chat : quand s’inquiéter ?
noté 5 - 20 votes

Il n’est pas rare que les chats vomissent. La plupart du temps, il s’agit d’un événement totalement bénin. Mais il existe certains cas où les vomissements chez le chat sont le signe d’une affection plus grave. Dans ce cas, une prise en charge rapide par un vétérinaire est nécessaire pour enrayer la maladie. Pour savoir à quel moment il y a lieu de s’alarmer et conduire votre boule de poils chez le vétérinaire, voici quelques signaux d’alerte à connaître absolument. 

Les causes des vomissements chez le chat

Votre chat peut vomir pour plusieurs raisons : il a des vers dans son appareil digestif, il a mangé trop vite, il a besoin de régurgiter les boules de poils qui se sont formées dans son estomac, il a subi un changement brutal d’alimentation, il est allergique, il s’est intoxiqué, il est malade…

Vous l’aurez compris, les vomissements chez nos amis félins peuvent avoir plusieurs origines, plus ou moins graves. En général, ils ne durent pas plus de quelques heures et ne donnent pas de raisons de s’inquiéter. Un brossage quotidien, des croquettes spécifiques contre les boules de poils que l’on peut trouver sur une pharmacie vétérinaire en ligne ou encore l’administration d’un vermifuge suffisent à les faire disparaître.

Toutefois, tout comme la diarrhée, les vomissements chez le chat ne doivent jamais être pris à la légère…

chaton couché
Crédits : Erik-Jan Leusink/Unsplash

Les signes inquiétants à observer

Les vomissements chez le chat peuvent être le symptôme le plus visible d’une maladie particulièrement grave : diabète, insuffisance rénale, tumeurs, typhus… Dans ce cas, vous pourrez observer un ou plusieurs des éléments suivants chez votre félin :

1. Des vomissements chroniques

Si votre chat vomit subitement plusieurs fois par jour, il y a lieu de s’inquiéter. De même si votre chat vomit de façon régulière depuis plusieurs jours, plusieurs mois ou plusieurs années.

2. L’apparition d’autres symptômes

Si votre chat, en plus des vomissements, présente d’autres symptômes inhabituels, comme une grande fatigue, de la fièvre, une perte d’appétit, un changement de comportement (isolement, irritabilité, manque d’entrain…), une soif excessive, une mauvaise haleine, une diarrhée ou encore une prise ou une perte de poids, une consultation chez un vétérinaire s’impose.

3. Du sang dans les vomissements

S’il y a du sang dans les vomissements de votre chat, n’hésitez pas une seule seconde et rendez-vous le plus rapidement possible chez un vétérinaire. De même si ses vomissements sont de couleur noire, jaune ou marron.

En revanche, s’ils sont blancs mousseux (signe que l’estomac est vide), verdâtres ou composés d’aliments non digérés et que le chat ne présente aucun autre symptôme, c’est peut-être le signe d’une affection passagère. Dans ce cas, cessez de nourrir votre chat durant 24 heures. Si, à l’issue de cette période, votre chat continue à vomir, la consultation vétérinaire est indispensable.

4. Des vomissements après les repas

Si votre chat vomit toujours immédiatement après avoir mangé, il est urgent de consulter. De même s’il tente de vomir mais qu’il n’y parvient pas. Cela peut être le signe qu’il a ingéré un corps étranger notamment. Dans ce cas, il s’agit d’une urgence vitale.

5. Des gencives pâles

Les gencives d’un chat en bonne santé sont lisses et roses. Si votre chat vomit, n’hésitez pas à lui soulever délicatement les babines et à observer ses gencives. Si ces dernières sont pâles, blanches, voire même grises, il faut agir vite !

Source

Vous aimerez aussi :

Excréments de votre chat : quand s’inquiéter ?

15 signes qui montrent que votre chat est malade

Alimentation de votre chat : 10 erreurs à éviter absolument