in

Top 5 des virus les plus fréquents chez le chat

Crédits : Lara Crespo/Unsplash

Heureux propriétaire d’un chat, votre rôle est de tenir ses vaccins à jour et de l’entretenir correctement si vous ne voulez pas qu’il attrape certaines maladies. Qu’elles soient parasitaires ou virales, ces maladies et leurs symptômes sont à connaître !

A l’instar des êtres humains, les chats peuvent se transmettre des virus entre eux. Certains de ces virus provoquent de graves maladies qui peuvent être mortelles. Bien qu’ils soient transmissibles, ils ne peuvent contaminer un chien ou un humain (à l’exception de la rage). Par chance, ces virus peuvent être contrés grâce à la vaccination.

1. La Leucose féline

La leucose féline est en quelque sorte le SIDA des chats (leucémie féline). Elle est connue depuis peu en France mais devient de plus en plus fréquente. Transmissible par les urines, les matières fécales, les larmes, le sang et la salive, elle diminue les défenses naturelles du chat. Ses principaux symptômes sont notamment l’anémie (diminution des globules rouges), les cancers et les affections chroniques.

2. Le Typhus

Le typhus est une des maladies principales du chat. Elle est mortelle si un traitement intensif ne débute pas rapidement et peut frapper le chat à n’importe quel âge. Les symptômes de cette pathologie sont nombreux : vomissementsdiarrhées (souvent hémorragiques), fièvre, déshydratation et état de faiblesse et de fatigue extrême.

3. Le Coryza

Aussi appelé “grippe du chat“, le coryza est une maladie causée par plusieurs microbes. Elle se manifeste par différents signes telles que des infections des voies respiratoires (éternuements, écoulements du nez…), de la fièvre, des complications pulmonaires ou encore l’ulcération de la bouche du chat contaminé. Le traitement  est long et difficile. Bien que guéri, un chat restera porteur du virus et pourrait faire face aux récidives.

chat malade
Crédits : iStock

4. La Rhinotrachéite virale

Cette maladie est provoquée par l’herpès-virus. Les signes cliniques de ce virus, peu résistant en extérieur, sont de fortes sécrétions nasales ou oculaires accompagnées de crises d’éternuements et de toux, de fièvre et d’un manque d’appétit. Bien que guéri, votre chat pourra réactiver le virus en cas de baisse d’immunité (stress, infection, mise-bas…) et provoquer à nouveau ces symptômes.

5. La Calicivirose féline

Ce virus entraîne une réaction immunitaire intense des muqueuses de la bouche du chat. Si l’haleine de votre chat est très forte, qu’il refuse de manger ou qu’il ne se nettoie plus correctement, il a de fortes chances d’être atteint de gingivite causée par la Calicivirose. Cette dernière peut causer des ulcérations (aphtes, brûlures…) dans la bouche de votre chat (sur la langue, les gencives, au fond de la bouche…).

Source

Vous aimerez aussi : 

Syndrome du tigre chez le chat : comment le gérer ?

La liste complète des plantes toxiques pour votre chat

6 remèdes naturels contre les démangeaisons de votre chat