in

5 signes qui montrent que votre chat est un vrai tyran avec votre autre chat

Crédits : Nils Jacobi / iStock

La cohabitation entre deux chats ne se passe pas toujours aussi bien que ce que l’on espérait. Et pour cause, il peut être difficile pour un félin d’accepter la présence d’un autre chat sur son territoire, qui plus est si les deux animaux n’ont pas grandi ensemble. Le premier chat peut alors se montrer tyrannique envers celui qu’il considère comme son rival, faisant de sa vie un véritable enfer. Mais, malheureusement, les signes d’un tel harcèlement ne sont pas toujours évidents pour les propriétaires, qui ne voient pas que l’un de leurs chats vit un stress permanent. 

Bon à savoir : si vous observez un ou plusieurs des signes ci-dessous chez l’un de vos chats, il est urgent de réagir en faisant appel à un comportementaliste animalier par exemple. En effet, le constant sentiment d’insécurité occasionne du stress, ce qui peut amener le félin à souffrir au fil des mois d’une véritable anxiété.

1. Il rase les murs

Si l’un de vos chats a pour habitude de raser les murs lorsqu’il se déplace dans la maison, c’est le signe qu’il ne veut pas se faire repérer. De même si, lorsqu’il se rend d’un point A à un point B (de la cuisine à la chambre par exemple), il ne peut pas s’empêcher de courir, comme s’il était poursuivi.

Cette attitude craintive indique que quelque chose dans son lieu de vie lui fait peur. Et il y a de fortes chances pour que ce soit votre autre chat.

2. Il ne peut pas accéder à certains lieux

Lorsqu’un chat tyrannise un autre chat, faisant de ce dernier son bouc émissaire, il est courant qu’il lui bloque l’accès à certains endroits de la maison qu’il juge importants. Il peut s’agir de la chambre, qui constitue le lieu de repos, de la cuisine, qui n’est autre que le lieu de nourrissage, ou encore de la litière, qui occupe également une place centrale sur son territoire. Le despote peut même aller jusqu’à lui interdire l’accès à la maison en se plaçant dans l’entrée par exemple.

Pour éviter toute tentative d’intimidation, il est donc indispensable de séparer les territoires de vos chats. Pour cela, chacun d’eux doit avoir ses propres jouets, ses propres gamelles, son propre arbre à chat et surtout sa propre litière. De plus, il est vivement recommandé de les nourrir à des heures différentes.

3. Il est toujours sur le qui-vive

Si votre chat est victime de votre autre chat, il adoptera au quotidien une posture craintive aisément reconnaissable. Cela se traduit par des oreilles toujours aplaties sur le côté, des pupilles dilatées, une queue qui bouge… Bref, il n’est pas tranquille, et cela se voit.

chaton caché
Crédits : LukyToky / iStock

À noter que le chat tyran a parfois pour habitude de “menacer” sa victime uniquement en lui lançant des regards appuyés tout au long de la journée. Ce signe subtil est donc difficilement détectable. De fait, il est normal que vous ne vous soyez rendu compte de rien !

4. Il fuit la confrontation 

Un autre signe qui peut vous permettre d’identifier le mal-être de l’un de vos chats est son comportement vis-à-vis de son tyran présumé. En effet, lorsque deux chats (ou plus) vivent sous le même toit, il n’est pas rare que des conflits aient lieu. Dans ce cas, les félins se font face quelques instants avant de se calmer.

Mais si votre chat s’enfuit ventre à terre à chaque tentative d’agression de votre autre chat, ce n’est pas normal. La soumission ne doit jamais être poussée à l’extrême.

5. Il est souvent dérangé dans son sommeil

Si l’un de vos chats a la fâcheuse tendance à se ruer vers votre autre félin lorsque ce dernier est endormi, ce n’est certainement pas pour jouer. En effet, cette tactique sournoise est encore une fois destinée à augmenter la pression sur les épaules de l’animal victime.

L’objectif est de lui faire comprendre qu’il ne peut trouver le repos en aucun lieu puisqu’il n’est pas le bienvenu sur ce territoire. Il le pousse à partir, en somme.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :