in

Chat atteint d’hyperthyroïdie : 5 conseils pour bien le nourrir

Crédits : Sergey Pakulin/iStock

Si votre chat souffre d’hyperthyroïdie, cela signifie que sa glande thyroïde produit trop d’hormones. Or, une production anormalement élevée d’hormones thyroïdiennes peut affecter sa santé : amaigrissement, hypertension artérielle ou encore hyperactivité sont alors au programme. Pour soigner cette maladie, un traitement médical à vie est bien souvent administré. Une opération chirurgicale ou un traitement à l’iode radioactif peuvent également être envisagés et permettre ainsi une guérison complète. Toutefois, ils sont peu pratiqués. Il reste alors une dernière solution : la gestion de l’alimentation !

Bon à savoir : avant de changer le régime alimentaire de votre chat atteint d’hyperthyroïdie, un avis vétérinaire est indispensable !

1. Réduire l’iode dans son alimentation

Depuis peu, un régime alimentaire appauvri en iode, disponible uniquement sur ordonnance, a été mis au point pour les chats souffrant d’hyperthyroïdie.

En effet, un apport en iode est nécessaire à la production d’hormones thyroïdiennes. Par conséquent, en réduisant les niveaux d’iode dans les aliments, cela limite également la quantité d’hormones thyroïdiennes produites par l’animal.

Généralement, l’organisme du chat commence à diminuer sa production d’hormones thyroïdiennes dès la troisième semaine de ce régime alimentaire. Et ce n’est qu’au bout de quelques mois que la production revient à la normale.

2. Le nourrir exclusivement avec des aliments sans iode

Si vous commencez à donner à votre boule de poils une alimentation sans iode, il est indispensable que vous ne lui donniez que ça. En effet, si vous veniez à le nourrir également avec des aliments pour chats standards, avec des friandises ou avec des restes de table, le régime alimentaire ne serait d’aucune efficacité. Et ce même en petites quantités !

3. Veiller à ce qu’il ne puisse pas chasser

De même, si votre chat a accès à l’extérieur et qu’il chasse et mange des proies, un tel régime n’est pas envisageable. En effet, là aussi votre félin augmenterait son niveau d’iode dans son corps. Tous les efforts effectués auparavant ne serviraient alors à rien.

chat chasse proie
Crédits : iStock

4. Privilégier la nourriture en conserve

Étant donné que votre chat produit trop d’hormones thyroïdiennes, il a peut-être tendance à boire et à uriner plus souvent.

Dans ce cas, n’hésitez pas à privilégier les aliments humide en conserve (les pâtées). En effet, ces derniers ont une plus forte teneur en eau que les aliments secs (les croquettes). Ainsi, votre félin produira peut-être moins d’urine.

5. Choisir des aliments riches en protéines

L’un des symptômes les plus courants de l’hyperthyroïdie chez le chat est un appétit augmenté accompagné d’une perte de poids. Et pour cause, l’hyperthyroïdie accélère le métabolisme, l’animal brûle alors ses calories avant même que son organisme n’ait pu les absorber et les transformer en énergie.

Si votre chat a perdu beaucoup de poids ainsi qu’une grande partie de sa masse musculaire, il est donc indispensable qu’il grossisse. Pour ce faire, pensez à choisir des aliments riches en protéines. Toutefois attention à veiller à ce que les protéines soient de haute qualité !

Source

Vous aimerez aussi : 

Mon chat est trop maigre : 5 astuces pour le faire grossir

Chat diabétique : 5 conseils pour bien le nourrir

Chat insuffisant rénal : 5 conseils pour bien le nourrir