in

6 manières de se défendre face à un chat agressif

Crédits : iStock / ElenaBoronina

La plupart du temps, les chats sont de véritables boules d’amour – et de poils – qui nous apportent bonheur et réconfort au quotidien. Mais il peut arriver qu’ils penchent vers le côté obscur de la force féline et nous montrent une facette moins sympathique. Que l’on connaisse ou pas les chats, quels sont les gestes à adopter pour rester hors de portée de leurs griffes ? 

1. Prendre ses précautions

Cela vaut surtout si vous souhaitez aborder un chat que vous ne connaissez pas – quoique nos chers félins hésitent rarement à sortir les griffes. Si vous n’avez bien sûr pas d’autre choix que d’être en contact avec ce chat (pour le soigner par exemple), ne lésinez pas sur les protections. Gants longs et épais, bottes… Tout est bon pour protéger les zones corporelles qui risquent d’être mises à rude épreuve.

2. Ne pas forcer le contact

Évidemment, lorsque le contact avec le chat n’est pas obligatoire, le mieux reste encore de ne rien tenter… Sinon de repérer les indices et d’essayer de trouver la cause de cette agressivité, qu’elle soit soudaine ou pas. Le principal est de bien garder en tête qu’un chat énervé a besoin de calme. Au moindre signe de colère (grognements, oreilles plaquées en arrière), laissez-le seul pour lui montrer que vous n’êtes pas une menace pour lui.

3. L’isoler pour lui permettre de se calmer

Il peut arriver que les chats soient agressifs en réaction à ce qu’ils ressentent comme une menace pour leur territoire, ou pour eux-mêmes. Dans de nombreux cas donc, le chat peut se sentir oppressé et traduire sa peur par un comportement hostile. Dans ce cas, le mieux reste donc de lui permettre de se ressourcer tout seul, au calme. Si possible, isolez-le dans une pièce et voyez s’il se détend. Mais ne vous mettez pas sur son chemin s’il préfère sortir !

chat jaloux
Crédits : castenoid / iStock

4. Ruser pour le distraire

Comme avec les enfants, il est possible de détourner l’attention des chats grâce à un petit tour de passe-passe ! C’est la technique idéale pour désamorcer une situation tendue – si le chat se montre bien sûr réceptif. Pour ce faire, il s’agit de prendre un jouet (une ficelle, une couverture, une peluche, etc.) pour lui faire oublier l’élément qui le stresse.

5. Ne pas lutter 

Si d’aventure le félin est plus rapide que vous et décide de passer en mode attaque éclair, rien ne sert de lutter lorsque vos doigts ou vos avant-bras sont déjà pris au piège de ses crocs ou de ses griffes. Même si cela peut paraître complètement contre-intuitif, lutter risque d’augmenter sa prise. En résistant, vous vous comportez comme une proie, et il adore ça. Attendez plutôt calmement qu’il relâche la pression et dégagez-vous tout en douceur.

6. Éviter les infections

Il arrive que nous ne puissions pas échapper aux griffes et aux crocs d’un chat. Dans tous les cas, rien ne sert de s’énerver contre lui au risque d’augmenter son taux de stress – et son agressivité. En revanche, désinfectez systématiquement les plaies ! Les chats sont des animaux très propres, mais cela ne les empêche pas de véhiculer quelques bactéries, notamment via leurs dents.