in

Jeter la litière du chat dans les toilettes : bonne ou mauvaise idée ?

Crédits : axelbueckert / iStock

Pour retarder le moment de changer intégralement la litière de son chat, il existe une petite astuce : il suffit de retirer chaque jour, à l’aide d’une pelle à litière, les excréments. Mais qu’en faire ensuite ? Les jeter à la poubelle ? Au compost ? Dans les toilettes ? La réponse dans cet article !

Règle n°1 : ne JAMAIS jeter de la litière dans les toilettes

Après que votre chat ait fait pipi ou caca dans sa litière, ses excréments peuvent être retirés à l’aide d’une pelle à litière. S’il s’agit d’une litière agglomérante, les excréments seront particulièrement faciles à enlever puisqu’ils se seront agglomérés sous forme de boules compactes, y compris l’urine. En revanche, si la litière n’est pas agglomérante, il s’agira de retirer les parties souillées de la litière.

Dans tous les cas, sachez qu‘il est strictement interdit de jeter les excréments, agglomérés ou non, de votre chat dans les toilettes. Et il y a plusieurs raisons à cela.

Tout d’abord, la litière n’est pas soluble dans l’eau. D’autant plus que les excréments déshydratés par la litière sont bien souvent durs comme de la pierre. Par conséquent, le risque d’obstruction des canalisations est grand.

pelle à litière
Crédits : Pgallery / iStock

Bon, la litière, on l’a bien compris, c’est non. Mais, et les crottes de votre chat, me direz-vous ? Après tout, pourquoi ne pourraient-elles pas atterrir au même endroit que vos crottes à vous ?

En réalité, les crottes de votre chat peuvent être infectées par un parasite, le Toxoplasma gondii. Ce parasite, responsable de la toxoplasmose, pourrait alors contaminer les cours d’eau. Et pour cause, même si, en passant par les toilettes, le parasite, présent dans les crottes de votre chat, atterrit dans une usine de traitement des eaux usées, il est tellement robuste qu’il résistera au traitement chimique de l’eau. De fait, lorsqu’il sera reversé dans la nature, il pourra infecter de nombreux animaux.

Bon à savoir : la toxoplasmose est une maladie infectieuse qui peut se transmettre du chat à l’homme. Elle n’est pas dangereuse, hormis pour les femmes enceintes chez qui elle peut avoir de graves conséquences sur le foetus.

Le cas des litières dites “biodégradables”

Depuis l’arrivée des litières biodégradables sur le marché, les propriétaires de chats pensent qu’en plus d’être écologiques, elles peuvent être jetées dans les toilettes ou au compost, ce qui est un véritable atout. En réalité, c’est un peu plus compliqué que ça.

litière chat bois
Crédits : iStock

Comme nous l’avons évoqué plus haut, la litière n’est pas soluble dans l’eau, et ce qu’elle soit biodégradable ou non. De fait, il est déconseillé de la jeter dans les toilettes. D’autant plus que cela ne faciliterait pas le traitement des eaux usées domestiques.

Quant au compost, il est là aussi recommandé de ne pas y ajouter de litière, même biodégradable. En cause ? Le risque d’infection par le redoutable Toxoplasma gondii. En effet, en utilisant votre compost comme engrais sur vos plantations, vous pourriez alors contaminer les sols et les cultures.

Ainsi, que vous ayez opté pour une litière à base de granulés de bois ou pour une litière à base de silicone ou d’argile, le geste est le même : la litière de votre chat, ainsi que ses excréments, doivent TOUJOURS être jetés à la poubelle, avec les ordures ménagères non recyclables. Et, si possible, dans un sac à part des autres déchets.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi ?