in

Les 3 maladies que les tiques peuvent transmettre à votre chat

Crédits : iStock

De mars à novembre, les tiques sont de retour dans nos jardins. Ces petits acariens se cachent dans les hautes herbes, à l’affût d’une proie à sang chaud. Et si votre chat a le malheur de passer à proximité de ces petites bêtes, elles n’hésiteront pas à s’accrocher à ses poils pour se hisser jusqu’à sa peau et se repaître de son sang. De vrais vampires, en somme. Le problème, c’est que les tiques sont porteuses de nombreuses bactéries et sont donc susceptibles de transmettre des maladies à votre chat, notamment si elles ne sont pas retirées rapidement. Voici lesquelles.

1. La borréliose

Aussi appelée maladie de Lyme, la borréliose féline est due à une bactérie, la Borrelia. Cette bactérie se répand dans le sang de l’animal. Plutôt rare chez le chat, cette maladie grave peut néanmoins être diagnostiquée plusieurs mois après la morsure de tique. En effet, les symptômes peuvent mettre du temps à se déclarer. Dans ce cas, un traitement à base d’antibiotiques est nécessaire.

Si vous observez chez votre chat un ou plusieurs des symptômes suivants, rendez-vous immédiatement chez votre vétérinaire : fièvre, perte d’appétit, grande fatigue, douleurs articulaires et musculaires, problèmes de peau, troubles nerveux, gonflement des ganglions, insuffisance rénale ou cardiaque.

2. L’hémobartonellose

L’hémobartonellose féline, aussi appelée anémie infectieuse féline, est provoquée par une bactérie qui détruit les globules rouges. Le chat infecté peut rester porteur sain toute sa vie ou voir la maladie se déclarer suite à un stress ou à une autre pathologie. Affection potentiellement mortelle, l’hémobartonellose doit être traitée avec des antibiotiques durant plusieurs semaines. Une transfusion sanguine ou une mise sous perfusion peuvent également être envisagées.

Les symptômes de l’hémobartonellose sont les suivants : fièvre, grande fatigue, perte d’appétit jusqu’à l’anorexie, muqueuses pâles voire jaunâtres, augmentation de la fréquence respiratoire et cardiaque, grossissement de la rate.

chat gris british shorthair
Crédits : iStock

3. L’ehrlichiose

L’ehrlichiose est due à une bactérie qui se propage dans le sang du chat et qui l’empêche de produire ses cellules sanguines. Si la maladie devient chronique et si elle n’est pas prise en charge rapidement, la maladie peut potentiellement s’avérer mortelle. En effet, un traitement par antibiotiques est nécessaire.

Plusieurs jours après la morsure de tique, le chat présente les symptômes suivants : fièvre, grande fatigue, vomissements, douleurs articulaires, perte d’appétit associée à une perte de poids.

Source

Vous aimerez aussi : 

15 signes qui montrent que votre chat est malade

Chenilles processionnaires : 3 réflexes à avoir en cas de contact avec votre chat

Voilà comment enlever une tique à votre chat