in ,

Troubles alimentaires chez le chat : voici les plus fréquents !

Crédits : Chalabala / iStock

Tout comme les humains, les chats peuvent souffrir de troubles de l’alimentation. Dans ce cas, il est nécessaire d’identifier immédiatement la source du problème et de réagir rapidement. Et pour cause, les troubles alimentaires peuvent avoir de lourdes conséquences sur la santé de nos amis félins, voire même leur être fatal !

1. La boulimie

Le chat est un animal opportuniste. De fait, en ce qui concerne la nourriture, il prend ce qu’on lui donne sur le moment, avec toujours dans l’idée qu’il pourrait peut-être venir à manquer plus tard.

Certains félins parviennent parfaitement à gérer cette peur de manquer, quand d’autres n’y parviennent pas. Au contraire, ces derniers ont tendance à engloutir leur nourriture, comme s’ils avaient le diable aux trousses, voire même à manger tout le contenu de leur gamelle alors même qu’ils n’ont plus faim. D’autres encore réclament à manger tout au long de la journée, comme s’ils n’étaient jamais rassasiés.

Ce comportement boulimique peut avoir plusieurs origines : stress, ennui, manque d’affection, rivalité avec un autre animal au moment du repas, suralimentation… Dans tous les cas, il est indispensable d’agir rapidement, notamment en demandant l’aide d’un vétérinaire ou d’un comportementaliste félin. En effet, la boulimie chez le chat peut non seulement occasionner une prise de poids importante – et donc des problèmes de santé (diabète, maladies du foie…) – mais également d’autres maux, comme des troubles digestifs ou des risques d’étouffement.

chat mange
Crédits : Sergey Pakulin/iStock

Bon à savoir : les bonnes habitudes alimentaires se prennent dès le plus jeune âge ! Ainsi, nourrir un chaton de 1 mois ou plus demande des connaissances ainsi qu’une certaine attention afin de ne pas faire de faux pas. À noter qu’un chat déjà adulte peut mettre plus de temps à intégrer cet apprentissage.

2. L’anorexie

À l’inverse, certains chats boudent leur gamelle, entraînant irrémédiablement une perte de poids. Dans ce cas, il est également courant d’observer une grande fatigue chez l’animal, un manque de réactivité, voire même de la dépression.

Là encore, un problème de santé peut en être à l’origine (insuffisance rénale, cancer, douleur dans la bouche…), d’où l’importance de se rendre chez le vétérinaire. Mais une fois tout problème de santé écarté, il convient de rechercher les causes comportementales : stress lié à un changement d’environnement ou d’alimentation, anxiété de séparation, manque d’activité…

3. Le pica

Le pica est un trouble du comportement alimentaire qui pousse le chat qui en est atteint à manger des objets non comestibles. Il peut s’agir de cailloux, de tissus, de plastique, de cheveux, voire même d’excréments.

Cette affection est particulièrement dangereuse puisque le chat peut non seulement s’étouffer, mais en plus il peut avaler un objet potentiellement toxique pour lui. Sans compter que le risque d’obstruction intestinale est élevé.

chat mange papiers cadeaux
Crédits : Jelena Irikova / iStock

Après avoir écarté toutes les causes médicales (carences alimentaires, parasites intestinaux, tumeurs cérébrales…), les causes psychologiques doivent alors être envisagées.

Nos conseils pour bien nourrir votre chat

Dans tous les cas, pour éviter qu’un chat ne souffre de troubles alimentaires, plusieurs solutions existent :

  • Le nourrir à des horaires réguliers.
  • Fractionner sa ration quotidienne de nourriture en trois à cinq repas par jour (plus si possible).
  • Ne jamais le nourrir en dehors des repas.
  • Lui servir ses repas dans une pièce calme et fermée, à l’abri des autres animaux de la maison.
  • Varier sa nourriture (mais toujours privilégier une alimentation de qualité supérieure !)
  • Rendre le moment du repas plus stimulant en optant pour des jouets distributeurs de croquettes (Pipolino…) ou en cachant sa nourriture.
  • Jouer avec lui plusieurs fois par jour afin de lutter contre le stress et l’ennui.