in

Voici comment éduquer un chat pour éviter qu’il ne devienne agressif

Crédits : iStock / cyano66

Gronder son chat lorsqu’il a fait une bêtise, le tenir par la peau du coup pour le punir, frapper des mains pour lui faire peur ou encore simplement lui dire “non !”, tous ces réflexes sont plus ou moins ancrés en nous. Et pourtant, ils favoriseraient le développement de l’agressivité chez nos amis félins. En tout cas, c’est ce que suggère une nouvelle étude sur le sujet. Explications.

L’agressivité entraîne l’agressivité

C’est bien connu, la méchanceté entraîne la méchanceté. Ainsi, même si notre comportement face aux bêtises des chats nous semble tout ce qu’il y a de plus normal, il est en fait particulièrement négatif. Or, plus on montre de l’agressivité envers son animal, plus il y a de chances pour qu’il se montre lui aussi agressif.

À noter que l’agressivité n’est pas seulement physique, elle peut aussi être verbale. De fait, donner une fessée à son chat est un comportement agressif, tout comme lui crier dessus. Et le problème, c’est que favoriser, malgré soi, l’agressivité chez un félin conduit à de nombreuses dérives : la maltraitance, l’abandon, voire même l’euthanasie.

Pour éviter cela et pour que votre chat devienne un animal doux et gentil, il suffit d’abandonner tous ces “réflexes”. Cela signifie pas de coups (évidemment !), pas de cris ni même de punitions. Bref, une éducation basée avant tout sur le PO-SI-TIF !

Favoriser le renforcement positif

Selon une récente étude menée par l’Université de Guelph (Canada), les chats dont les propriétaires utilisent le renforcement positif comme méthode d’éducation seraient ensuite moins agressifs dans leur vie de tous les jours.

Au départ, l’étude souhaitait savoir si les chatons provenant de refuges et placés dans des familles adoptives pouvaient être plus agressifs que les autres. Mais les chercheurs se sont rendus compte qu’en réalité l’agressivité chez les chats n’était pas liée à leur expérience du refuge, mais bien à comment se comportait leur nouvelle famille avec eux.

chat puni
Crédits : iStock / Anastasia Gryukanova

Ainsi, au lieu de jeter de l’eau sur votre chat lorsqu’il décide tout à coup de griffer le canapé, installez-lui un griffoir à proximité. Et surtout récompensez-le lorsqu’il l’utilise. En effet, dans l’éducation par renforcement positif, la clé est de toujours récompenser, via le jeu ou les friandises, les bons comportements de votre chat. Quant aux comportements indésirables, eh bien, l’idée est de ne pas réagir…

Les chats les plus agressifs

D’après l’étude, les chats qui ont le plus fait preuve d’agressivité envers leurs propriétaires sont les femelles. Ce qui dénote peut-être une sensibilité particulière à prendre en compte chez la gente féminine féline lorsque l’on adopte un chat.

En revanche, dans les foyers où résidaient plusieurs chats, ces derniers faisaient preuve de beaucoup moins d’agressivité envers leurs maîtres. Il semblerait donc que la vie en communauté avec d’autres chats soit un facteur positif pour nos amis félins. À condition bien entendu qu’ils aient suffisamment d’espace chacun pour s’approprier leur propre territoire.