in

6 façons de prévenir l’insuffisance rénale chez votre chat

Crédits : Engin_Akyurt/Pixabay

L’insuffisance rénale est l’une des maladies les plus redoutées chez les propriétaires de chats. Et pour cause, elle est l’une des principales causes de mortalité chez nos amis félins, notamment chez les chats âgés. Pour l’éviter ou, tout du moins, retarder au maximum son apparition, voici donc quelques conseils à suivre !

À noter qu’il existe deux types d’insuffisance rénale : l’insuffisance rénale chronique, maladie qui entraîne une lente et progressive détérioration des reins, et l’insuffisance rénale aigüe, qui résulte généralement d’une exposition à des toxines, d’un choc ou d’une infection rénale.

1. Mettre en place une alimentation saine

L’alimentation joue un rôle absolument essentiel dans la prévention des maladies. Commencez donc par nourrir votre chat avec des aliments de haute qualité. Ces derniers doivent être riches en protéines mais pauvres en phosphore et en sodium.

De plus, bannissez toute nourriture premier prix ainsi que les restes de table.

2. Faciliter l’accès au bac à litière

Afin d’encourager votre chat à uriner régulièrement, et donc à éliminer les déchets de son corps, veillez à ce qu’il puisse accéder facilement à son bac à litière. Et surtout à le mettre dans un endroit où il se sent à l’aise et en sécurité ! Si vous habitez dans une maison, n’hésitez pas à disposer un bac à litière par étage.

Par ailleurs, pensez à le nettoyer au minimum une fois par semaine. L’objectif ? Que votre boule de poils ait envie de l’utiliser. De même, sa litière doit être changée une à deux fois par semaine. Et les agglomérats de litière souillée doivent être retirés tous les jours à l’aide d’une pelle à litière.

3. Encourager votre chat à boire

Pour garder les reins de votre chat en bonne santé, il faut l’encourager à boire beaucoup d’eau tout au long de la journée. Pour cela, n’hésitez pas à investir dans une fontaine à eau ou à disposer plusieurs bols d’eau fraîche dans la maison. Vous pouvez également verser un peu de jus de thon dans sa gamelle d’eau.

Si votre chat a tendance à boire trop peu, optez pour la nourriture humide à la place des croquettes. Sinon, vous pouvez également humidifier ses croquettes avec de l’eau tiède.

chat boit eau robinet
Crédits : iStock

4. Apprendre à reconnaître les premiers symptômes

Pour pouvoir espérer rallonger l’espérance de vie de votre chat, mieux vaut se montrer prêt à réagir le plus vite possible. Et pour cause, plus l’insuffisance rénale est prise en charge rapidement, plus l’animal a des chances de mener une vie longue et normale. En ce sens, il est indispensable d’emmener une à deux fois par an votre chat chez le vétérinaire mais aussi de connaître les premiers symptômes de la maladie.

En ce qui concerne l’insuffisance rénale chronique, les premiers symptômes apparaissent généralement lorsque les reins sont déjà endommagés de façon irréversible. On peut alors observer une augmentation de la soif, une miction excessive, des vomissements, une perte d’appétit, une perte de poids, une grande fatigue, un pelage terne et une mauvaise haleine.

En ce qui concerne l’insuffisance rénale aigüe, les symptômes à observer sont des vomissements, une certaine faiblesse, une désorientation, une mauvaise haleine, une déshydratation et une douleur pendant la miction. Dans ce cas, une visite en urgence chez le vétérinaire s’impose.

5. Surveiller le poids de votre chat

Afin de limiter le risque de voir votre chat développer une insuffisance rénale chronique, veillez à surveiller son poids. Pour cela, demandez à votre vétérinaire le poids idéal de votre félin. Puis pesez-le ensuite une fois par mois afin de veiller à ce qu’il ne grossisse pas.

En effet, l’obésité peut entraîner le diabète qui peut, lui-même, mener à une insuffisance rénale.

6. Limiter l’exposition aux substances toxiques

Les substances toxiques, telles que l’antigel à l’éthylène glycol ou les médicaments destinés aux humains et aux animaux, doivent absolument être gardés hors de portée de votre chat. De même, certaines plantes toxiques, notamment le lys, doivent être tenues à distance de la maison car elles sont particulièrement dangereuses pour les reins de votre chat.

Si votre félin venait à ingérer l’une de ces substances, il pourrait développer une insuffisance rénale aigüe et mourir.

Source

Vous aimerez aussi :

Chat insuffisant rénal : 5 conseils pour bien le nourrir

Litière du chat : où la placer dans la maison ?

Quelle quantité d’eau votre chat doit-il boire chaque jour ?