in

Caisse de transport : voici comment amener votre chat à l’apprécier

caisse de transport vhat
Crédits : iStock / Daria Kulkova

Vous aussi vous appréhendez le moment où vous allez devoir faire entrer votre chat dans sa caisse de transport ? Sans compter le temps du trajet qui, vous le savez par avance, ne sera que stress et hurlements. Rassurez-vous, il existe des solutions pour que votre boule de poils apprécie sa caisse. Et, qui sait, il pourrait même finir par vous la réclamer ? 

1. Laisser la caisse sortie

Première chose à faire : sortir la caisse de transport du grenier, de la cave ou du placard où elle est rangée et la mettre dans le salon. L’objectif ? Que votre chat s’habitue à sa présence, pardi !

Mais aussi et surtout que la caisse s’imprègne de l’odeur de l’environnement de votre matou. Car, vous le savez, les odeurs sont terriblement importantes pour un chat. Ainsi, si la caisse dégage une odeur réconfortante, votre chat aura moins de mal à y entrer… et à y rester.

Par ailleurs, le fait de laisser la caisse de transport bien en vue tout au long de la journée peut avoir un autre effet bénéfique sur votre chat. En effet, ce dernier a tendance à penser que le seul moment où vous sortez cet engin de torture (oui oui, c’est probablement comme cela qu’il la voit), c’est pour l’emmener de force dans des endroits terrifiants, comme la voiture, le train ou encore et surtout chez le vétérinaire. De fait, la simple vue de cet objet de malheur le plonge dans un état second, où il est guidé par la peur et la répulsion. Ce qui explique le fait qu’il prenne la fuite à peine vous avez seulement pensé à sortir la caisse (d’ailleurs on en parle du pouvoir de télépathie des chats ?). Et qu’il se débatte comme un lion enragé lorsque vous essayez de le faire entrer dedans de force.

Tout ça pour dire que si la caisse de transport finit par faire partie de son environnement habituel, il n’aura plus de raisons d’en avoir peur. Alors oui, au début il la regardera de loin (très très très loin même), mais petit à petit il n’y fera même plus attention. Vous l’aurez donc compris, le but de la manoeuvre est de dédramatiser la chose.

caisse de transport chat
Crédits : Alina Kurianova / iStock

2. Faire de la caisse un endroit agréable

En plus d’habituer votre chat à la vue de sa caisse de transport, vous pouvez également faire en sorte de l’amener à l’apprécier (oui oui, c’est possible). Pour ce faire, prenez votre petite crapule par les sentiments. Ce qui veut dire ? Pensez à son estomac ! Eh oui, s’il y a bien une chose que les chats ne peuvent pas refuser, c’est une bonne friandise bien alléchante. Placez-en une ou deux chaque jour à l’intérieur de la caisse de transport et attendez que la fée Gourmande fasse usage de sa magie. À terme, vous pourrez même peut-être donner les repas de votre chat dans sa caisse de transport. Histoire que ça devienne vraiment the place to be pour votre boule de poils.

Autre astuce : ajouter des jouets et des couvertures toute douces. Après tout, pourquoi pas en faire une aire de jeux ou même une salle de sieste !

3. Essayer le clicker

Avez-vous déjà entendu parler de l’entraînement au clicker (ou clicker training) ? Il s’agit d’une méthode toute simple mais efficace qui permet de dresser son chat (oui oui vous avez bien lu). Les plus sceptiques diront qu’un chat ne peut pas être dressé, que c’est un animal libre par nature etc. etc. Oui, bon en soit on est plutôt d’accord avec ça. Mais avouez que ce serait plutôt agréable de réussir à faire faire quelques trucs à votre chat, comme entrer dans sa caisse de transport. Et bien, c’est possible !

Première étape : acheter un clicker (regardez sur les sites d’occasion, on ne sait jamais). Une fois l’objet en main, choisissez un endroit calme dans votre maison et un moment où votre chat est attentif. Ensuite, approchez-vous de lui et appuyez sur le clicker. Dans les deux secondes qui suivent le son du clicker, offrez une récompense à votre chat (friandise, jouet, caresse). Répétez l’opération plusieurs jours de suite. L’objectif est que l’animal associe ce son à quelque chose de positif. Ce n’est qu’une fois cette première étape passée que vous pourrez ensuite associer le fait d »entrer dans la cage de transport à une récompense. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à lire notre article sur le sujet !