in

Chlamydiose féline : l’essentiel à savoir !

Crédits : vargazs/Pixabay

La chlamydiose féline, dorénavant appelée la chlamydophilose féline, est une maladie infectieuse plutôt courante chez les chats. Voici comment la reconnaître et comment la soigner.

La chlamydiose féline, qu’est-ce que c’est ?

La chlamydiose féline est une maladie contagieuse due à la présence d’une bactérie bien spécifique dans l’organisme du chat : la Chlamydophila felis. La maladie se transmet par simple contact avec un chat malade, notamment via ses sécrétions nasales et oculaires. On la retrouve fréquemment dans les lieux où les chats vivent en collectivité, comme les refuges, les élevages ou les pensions félines.

Par ailleurs, cette maladie peut également, dans de rares cas, se transmettre à l’Homme, notamment aux personnes immunodéprimées. Elle se traduit alors par une simple conjonctivite.

Les chats le plus souvent atteints sont les jeunes chats âgés de moins de 1 an et les chats déjà malades, dont le système immunitaire est affaibli. Ainsi, ceux qui sont porteurs du coryza notamment sont plus sensibles à la chlamydiose.

Les symptômes de la chlamydiose féline

La période d’incubation de la maladie est de 3 à 10 jours. À noter tout de même que certains chats peuvent être porteurs sains toute leur vie et transmettre la maladie à d’autres chats. Si vous observez un ou plusieurs des symptômes décrits ci-dessous chez votre chat, rendez-vous rapidement chez un vétérinaire :

  • une conjonctivite sévère qui atteint un oeil, puis les deux, accompagnée d’écoulements oculaires
  • du mal à garder les yeux ouverts
  • des crises d’éternuements
  • un gonflement de la paupière
  • des quintes de toux sèche
  • de la fièvre
  • des muqueuses rouges
  • parfois des boiteries
chat yeux regard portrait
Crédits : Alexas_Fotos/Pixabay

Les traitements contre la chlamydiose féline

Un chat atteint de chlamydiose féline doit être pris en charge le plus rapidement possible par un vétérinaire. En effet, si la maladie n’est pas soignée, elle peut entraîner des complications pulmonaires plus ou moins graves ainsi que des problèmes respiratoires chroniques et une conjonctivite permanente. Le traitement consiste en l’administration d’antibiotiques, de collyres et d’anti-inflammatoires.

Toutefois, il faut noter que l’organisme du chat reste porteur de la bactérie. Ainsi, même après avoir été guéris, de nombreux chats rechutent, notamment lors de périodes de stress ou de maladie.

Si vous voulez éviter que votre chat ne soit infecté par cette bactérie, n’hésitez pas à le faire vacciner. En effet, il existe un vaccin contre la chlamydiose, souvent associé à celui contre le typhus et à celui contre le coryza. Toutefois, même s’il permet de réduire les symptômes cliniques, il ne protège pas l’animal à 100%. C’est toutefois la seule mesure de prévention existante.

Vous aimerez aussi :

6 règles d’or pour garder votre chat en bonne santé

Troisième paupière chez le chat : définition, causes et traitements

6 signes qui montrent que votre chat est allergique