in

Infection urinaire chez le chat : définition, symptômes et traitements

Crédits : iStock
Infection urinaire chez le chat : définition, symptômes et traitements
noté 5 - 3 votes

Aussi appelée cystite, l’infection urinaire est une affection particulièrement courante chez les chats, notamment chez les femelles. Elle est rarement identifiée rapidement par les propriétaires de chats qui pensent que leur félin est simplement devenu malpropre. Or, si elle n’est pas traitée, l’infection peut aller jusqu’à causer la mort de l’animal. D’où l’importance de savoir en reconnaître les symptômes !

L’infection urinaire, qu’est-ce que c’est ?

L’infection urinaire chez le chat apparaît généralement à la suite d’une déshydratation, d’une mauvaise hygiène de la litière ou des gamelles, d’une blessure, d’un stress, de la formation et l’accumulation de cristaux dans l’urine, d’une malformation, d’une maladie ou encore d’une tumeur. L’obésité peut aussi être à l’origine d’un trouble de l’appareil urinaire. Mais l’infection peut également ne pas avoir de cause connue : on dit alors qu’elle est idiopathique.

Contrairement à ce que l’on pense, l’infection urinaire et la cystite sont en fait deux choses différentes. Mais elles sont toutes deux des problèmes urinaires à part entière et peuvent apparaître ensemble et présenter les mêmes symptômes. L’infection urinaire désigne la multiplication anormale de bactéries dans la vessie tandis que la cystite est en fait une inflammation de la vessie.

Les symptômes de l’infection urinaire chez le chat

Si vous observez un ou plusieurs des symptômes ci-dessous chez votre chat, contactez rapidement un vétérinaire :

  • De la malpropreté : le chat urine régulièrement en-dehors de la litière, et parfois même dans des lieux inhabituels (baignoire, canapé…).
  • Des urines plus fréquentes : le chat fait des allers-retours à la litière et urine en toutes petites quantités à chaque fois.
  • Du sang dans les urines : le chat émet de petites gouttes de sang lors de son passage à la litière.
  • Des signes évidents de douleur : le chat émet un miaulement plaintif lorsqu’il urine.
  • Une absence d’urine : le chat n’urine plus, même s’il se met en position. Son urètre est probablement bloqué. Dans ce cas il s’agit d’une urgence vitale.
  • Un léchage excessif de la zone génitale : le chat passe son temps à lécher ses parties génitales.
  • Une forte odeur d’ammoniac : l’urine du chat est plus odorante que d’habitude.
  • Une forte envie de boire : le chat semble avoir tout le temps soif.
  • Un comportement léthargique : le chat ne mange plus, est fatigué, prostré, grincheux.
chat litière
Crédits : iStock

Les traitements de l’infection urinaire chez le chat

Si vous remarquez que votre chat a des troubles urinaires, rendez-vous rapidement chez un vétérinaire. Ce dernier, après avoir effectué une analyse d’urine, lui prescrira probablement des antibiotiques. En revanche, s’il s’agit d’une obstruction urinaire, une intervention chirurgicale pourra être envisagée.

Si votre félin est un habitué des infections urinaires, le vétérinaire pourra également vous orienter vers une alimentation plus adaptée afin de renforcer sa vessie. L’objectif sera de l’encourager à boire le plus possible. Il sera également à même de vous donner des conseils sur l’entretien de la litière.

Source

Vous aimerez aussi :

10 astuces pour empêcher votre chat de faire pipi partout

Comment donner un comprimé à votre chat en 5 étapes

15 signes qui montrent que votre chat est malade