in

Péritonite infectieuse féline : l’essentiel à savoir !

Crédits : iStock

La péritonite infectieuse féline (PIF) est une maladie infectieuse grave chez le chat. Celle-ci est mortelle, mais n’est malheureusement pas facile à diagnostiquer puisqu’elle peut se représenter sous différentes formes. Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce virus très dangereux pour nos amis les chats.

La péritonite infectieuse féline, qu’est-ce que c’est ?

La péritonite infectieuse féline est une maladie due à la mutation d’un virus qui appartient à la famille des Coronavirus qui est initialement bénin. Il est important de noter qu’il existe deux formes de Coronavirus, à savoir intestinale et péritonite (PIF).

La péritonite infectieuse est très contagieuse entre les différentes espèces félines et pas seulement chez les chats. Généralement, elle touche des individus jeunes qui vivent en communauté. Il s’agit d’ailleurs de la première cause de mortalité chez les chatons et jeunes chats.

La transmission de la maladie se fait par contact étroit entre les animaux et notamment à travers les selles. Il est également possible que la PIF soit transmise de la mère au chaton pendant la gestation, c’est-à-dire in utero. De plus, certains chats contractent cette maladie à cause d’éléments de leur environnement comme des objets contaminés, etc.

Ainsi, il est très important de surveiller la santé des chats dès leur plus jeune âge et de détecter les différentes anomalies. Pour des raisons économiques et pour prévenir une éventuelle maladie dont la PIF, il est peut être intéressant d’assurer son chat.

chatons
Crédits : Q’AILA/Unsplash

Les différents symptômes de cette maladie chez le chat

La péritonite infectieuse féline se présente sous deux formes principales, mais il en existerait d’autres qui sont plus difficiles à observer.

Premièrement, la maladie peut se présenter sous forme humide. Cela se traduit par la formation d’épanchements liquidiens. Les cellules du système de défense immunitaire produisent du liquide qui s’introduit dans les cavités de l’organisme du chat. Ainsi, le liquide gêne le fonctionnement des différents organes touchés. Si le liquide est présent dans le thorax, une gêne respiratoire sera occasionnée et visible. En revanche, s’il est présent dans l’abdomen, cela se traduira par des problèmes de digestion. Les deux organes peuvent parfois être touchés.

La péritonite infectieuse féline peut aussi se présenter sous forme sèche. Dans ce cas, la maladie entraîne une défaillance de plusieurs organes à la fois.

Comme vous pouvez le constater, il est difficile de diagnostiquer à l’œil nu cette maladie. Il faut donc être vigilant de manière constante et se rendre chez le vétérinaire en cas d’anomalie.

Prévenir et traiter la péritonite infectieuse féline

À ce jour, il n’existe malheureusement aucun vaccin fiable pour prévenir cette maladie féline. En revanche, il existe un test de dépistage permettant de déterminer si un chat est porteur d’un virus des Coronavirus. Cependant, ce test ne permet pas d’affirmer s’il s’agit du PIF ou d’une autre forme de Coronavirus.

chaton vétérinaire
Crédits : iStock

Pour le moment, il n’existe pas de traitement qui puisse sauver les chats du PIF. En revanche, il est possible de soulager la douleur de nos amis félins grâce à des soins palliatifs pour les accompagner jusqu’à leur décès.

Vous aimerez aussi :