in

Uvéite antérieure chez le chat : l’essentiel à savoir !

Crédits : KatinkavomWolfenmond/Pixabay

Inflammation de l’oeil plutôt fréquente chez le chat, l’uvéite antérieure est bien souvent la manifestation d’une maladie bien plus grave. Son diagnostic nécessite une prise en charge immédiate de l’animal, sous peine d’endommager sérieusement son oeil et sa vision. Pour apprendre à reconnaître cette affection chez votre chat, lisez le guide !

L’uvéite antérieure, qu’est-ce que c’est ?

L’uvéite est une inflammation de la couche vascularisée de l’oeil, appelée uvée. L’uvée est composée de trois parties :

  • l’iris : c’est la partie colorée de l’oeil, il permet de réguler la quantité de lumière qui entre dans l’oeil.
  • le corps ciliaire : situé à la base de l’iris, c’est lui qui produit le liquide présent derrière la cornée, appelé l’humeur aqueuse. Il contient également la barrière sang-eau qui empêche les protéines de pénétrer dans l’oeil, et plus particulièrement dans l’humeur aqueuse.
  • la choroïde : c’est la continuation du corps ciliaire, elle permet d’amener le sang jusqu’à la rétine.

L’uvéite chez le chat peut avoir plusieurs origines :

  • une maladie virale : comme la leucose féline, le FIV ou encore la péritonite infectieuse féline
  • une maladie parasitaire : comme la toxoplasmose
  • une tumeur
  • une hypertension artérielle
  • un ulcère cornéen
  • une luxation du cristallin
  • une cataracte
  • une inflammation suite à une chirurgie oculaire
  • une maladie auto-immune
  • un traumatisme : causé par un corps étranger ou une griffure dans l’oeil
  • idiopathique : ce qui signifie sans cause identifiée, a lieu dans 75% des cas

Les symptômes de l’uvéite antérieure chez le chat

Si vous soupçonnez votre chat de souffrir d’une uvéite, vous devrez observer les symptômes suivants :

  • forte douleur
  • écoulements au niveau des yeux
  • évitement de la lumière
  • enfoncement des yeux dans leurs orbites
  • fermeture des paupières
  • oeil rouge
  • oeil trouble
  • iris rose et terne ou assombri
  • pupille dilatée ou, à l’inverse, rétrécie
  • présence de sang ou de pus dans l’oeil
  • oedème de la cornée (apparition d’un voile blanchâtre et de vaisseaux sanguins à la surface de la cornée)
  • baisse de la vision
chat blanc yeux bleus portrait
Crédits : iStock

Si vous observez un ou plusieurs des symptômes ci-dessus, rendez-vous immédiatement chez votre vétérinaire. En effet, l’uvéite n’est pas une affection à prendre à la légère : dans les cas les plus graves le chat peut devenir aveugle.

Les traitements contre l’uvéite antérieure chez le chat

Après avoir effectué tous les tests nécessaires sur votre chat pour trouver la cause de l’uvéite, le vétérinaire va devoir stabiliser la barrière sang-eau. Pour cela, le traitement généralement prescrit est du ou des collyres, de la pommade, des injections et des anti-inflammatoires en fonction de la gravité de l’infection.

Si votre chat présente un glaucome, un traitement anti-glaucomateux, sera associé au traitement anti-inflammatoire.

Dans tous les cas, le vétérinaire ne pourra pas se prononcer sur les éventuelles séquelles sur la vision de votre chat. Seul le temps vous le dira…

Vous aimerez aussi : 

15 signes qui montrent que votre chat est malade

Coryza chez le chat : définition, symptômes et traitements

Syndrome du tigre chez le chat : définition, symptômes et traitements