in

Mon chat a attrapé la teigne : comment est-ce possible ?

Crédits : iStock

Très contagieuse, la teigne est avant tout une mycose de la peau due à un champignon microscopique. Si votre chat en est atteint, il peut facilement contaminer vos autres animaux domestiques ainsi que vous-même ou l’un des membres de votre famille. D’où l’importance de savoir repérer les premiers symptômes !

La teigne, qu’est-ce que c’est ?

La teigne est une maladie infectieuse de la peau provoquée par un petit champignon qui peut se transmettre à l’Homme. Il s’agit donc d’une zoonose. Ce champignon est très résistant en milieu extérieur, puisqu’il peut y survivre jusqu’à un an. Il peut donc se transmettre par contact direct avec un autre animal, avec un humain ou par contact avec un coussin, un tapis ou n’importe quel autre tissu sur lequel le champignon s’est accroché. Ainsi, n’importe quel animal peut en être atteint : chiens, rongeurs, hérissons, chats…

Toutefois, certaines races de chats sont plus susceptibles d’être porteurs du champignon, comme c’est le cas des Persans. En effet, 80% des Persans seraient porteurs de la teigne. De même, les chats affaiblis, par exemple ceux en période de stress ou déjà atteints d’une autre maladie, ont plus de risques d’attraper la teigne.

Les symptômes de la teigne chez le chat

Si votre chat présente un ou plusieurs des symptômes suivants, il est recommandé de consulter un vétérinaire :

  • dépilations de forme ronde (zones d’absence de poils), notamment sur le dos et la tête
  • présence de pellicules
  • croûtes sur le corps et le long de la queue
  • démangeaisons

Attention, certains chats peuvent être porteurs de la teigne sans présenter la moindre lésion !

chat persan roux couché triste
Crédits : iStock

Les traitements contre la teigne chez le chat

Si votre vétérinaire diagnostique la teigne chez votre chat, il lui prescrira un traitement à base de pommades fongicides et de comprimés antifongiques durant au moins 4 semaines.

Vous devrez également nettoyer et désinfecter votre intérieur à fond ainsi que les accessoires de votre chat (panier, coussin, jouets…) à l’aide d’un antiseptique antifongique afin d’éliminer complètement le champignon de votre environnement et éviter ainsi les rechutes.

Et n’oubliez pas de toujours bien vous laver les mains après avoir été en contact avec un animal, que vous le connaissiez ou non. Ainsi, le risque de le transmettre à votre chat en rentrant chez vous sera diminué.

Source

Vous aimerez aussi : 

Asthme du chat : définition, symptômes et traitements

Coryza chez le chat : définition, symptômes et traitements

Syndrome du tigre chez le chat : définition, symptômes et traitements