in

Asthme du chat : l’essentiel à savoir !

Crédits : Kristin Lopez/Unsplash

Comme l’Homme, le chat peut développer une maladie broncho-pulmonaire que l’on appelle asthme félin. Plutôt courante, cette affection est principalement due à une réaction allergique. Si vous suspectez votre chat de souffrir d’asthme, voilà comment vous en assurer et comment le soigner. 

L’asthme félin, qu’est-ce que c’est ?

L’asthme chez le chat entraîne des difficultés respiratoires qui se déclenchent sous forme de crises plus ou moins intenses. La maladie est souvent provoquée par une réaction allergique aux pollens, aux acariens, à la poussière, aux parasites ou encore à la fumée de cigarette. Cette réaction entraîne alors l’inflammation des voies respiratoires de l’animal. Dans ce cas, les muscles lisses des bronches se contractent, l’empêchant de respirer normalement.

Par ailleurs, votre chat peut devenir asthmatique à n’importe quel âge, mais les chats obèses ont plus de chances de développer cette maladie, tout comme les Siamois.

Les symptômes de l’asthme chez le chat

Afin de savoir si votre chat souffre d’asthme, voici les symptômes que vous devez observer :

  • il a du mal à respirer,
  • il garde la gueule ouverte,
  • sa respiration est sifflante,
  • il a des quintes de toux sèche,
  • sa langue est bleue,
  • il est fatigué,
  • il ne mange plus.

Voici l’exemple d’une crise d’asthme chez un chat :

Ainsi, si vous observez un ou plusieurs des symptômes ci-dessus, emmenez immédiatement votre chat chez le vétérinaire. En effet, c’est une urgence vitale : si votre matou n’est pas pris en charge rapidement, il peut s’étouffer et mourir.

Les traitements de l’asthme chez le chat

Malheureusement, l’asthme ne se guérit pas. Toutefois, il est possible de contrôler le phénomène allergique grâce à un traitement par inhalation à base de corticoïdes. Un bronchodilatateur peut également être prescrit.

De plus, vous pouvez réduire le risque d’allergie en éliminant la poussière de votre maison, en ne fumant pas à proximité de votre chat, en choisissant une litière qui n’est pas parfumée et qui ne dégage pas de poussière (litière en silice) ou encore en utilisant des produits entièrement naturels pour le nettoyage de la maison.

Rassurez-vous, si votre chat est correctement traité, son asthme n’altérera en rien son espérance de vie. Ainsi, il pourra vivre 15 ans, voire même 20 ans si son hygiène de vie est irréprochable et s’il est de nature robuste évidemment.

chat roux couché
Crédits : Navigirl/Pixabay

Vous aimerez aussi : 

Voilà pourquoi vous ne devez surtout pas fumer à côté de votre chat

Top 5 des virus les plus fréquents chez le chat

Typhus du chat : définition, symptômes et traitements