in

Tout savoir sur le chat Savannah : apparence, caractère, santé, prix

Crédits : ajr_images/iStock

D’abord peu reconnue, cette race a su faire sa place et être officiellement présentée par le LOOF (Livre Officiel des Origines Félines) en 2007. Le chat Savannah fait aujourd’hui beaucoup parler de lui du fait de sa beauté et de son tempérament. Véritable fauve miniature, ce joli chat séduit ainsi plus d’une personne. Voici quelques informations afin d’en savoir un peu plus sur cette race ! 

Son apparence

Le Savannah est un mélange entre le Serval et plusieurs autres races de chats domestiques. Cette race s’est principalement développée aux États-Unis dans les années 80. Le physique du Savannah peut varier selon sa lignée. En effet, le premier croisé avec le Serval sera plus ressemblant à ce félin (il s’agit alors de la première génération). Les autres générations sont celles qui ne sont pas issues d’un croisement direct avec un Serval (un grand parent ou arrière grand parent est un Serval).

Cette race s’est développée pour donner un chat assez grand, jusqu’à 40 cm au garrot pour 7 à 9 kg. Toutefois, les premières générations peuvent aller jusqu’à 14 kg et rivalisent alors avec le Maine Coon. Très musclé et harmonieux, le corps du Savannah est catégorisé comme athlétique. Sa robe est spotted tabby noir (des taches noires rondes ou allongées), et il peut avoir une couleur dorée ou fauve avec le ventre généralement blanc et les poils courts.

chat savannah
Crédits : skeeze/Pixabay

Comme le Serval, sa tête est un peu plus petite comparée à son corps. Ses oreilles sont quant à elles très grandes et arrondies. Sa truffe est par ailleurs rosée ou grise et bien définie avec un museau plutôt long. Ses yeux en forme d’amande sont pour leur part généralement vert ou jaune/or et lui offrent un regard doux et attentif. Enfin, sa queue est assez épaisse avec l’extrémité noire.

Son caractère

Le chat Savannah peut paraître très sauvage et fougueux, mais il se montre également vite sociable et intelligent. Proche de ses maîtres, il prouve facilement son amour pour sa famille. Bien que tendre, il a aussi besoin de stimulation. En effet, ce grand athlète doit pouvoir se divertir en permanence. Il lui faut donc de l’espace afin de se dépenser correctement. Cependant, du fait qu’il est constamment en quête d’aventure, il peut aussi se révéler fugueur. Il faut donc toujours l’avoir à l’œil, mais surtout lui accorder toute l’attention qu’il nécessite. Comme tous les autres chats, il a ainsi besoin d’activités, de griffoirs et d’endroits où il peut sauter, mais aussi grimper. Vous l’aurez compris : c’est un animal qui déborde d’énergie.

chat savannah
Crédits : ajr_images/iStock

La vie en appartement peut aussi bien lui convenir que la vie en maison. Toutefois, le logement doit être spacieux et contenir tout ce dont il a besoin. De plus, si vous n’êtes pas en maison, des promenades en harnais sont indispensables pour ce grand chat curieux et aventurier. En revanche, si vous avez un jardin, veillez à bien le clôturer afin qu’il ne se mette pas en danger à l’extérieur ou se perde.

Sa santé

Le chat Savannah n’a pas de problème de santé particulier reconnu. Il est plutôt robuste et peut vivre en moyenne 15 ans. Toutefois, certains peuvent vivre jusqu’à 20 ans, lorsqu’ils sont bien suivis et en parfaite santé. Par ailleurs, son alimentation doit être adaptée à sa morphologie. Les croquettes ne sont ainsi pas la meilleure nourriture pour un chat comme celui-ci. Préférez donc de la viande non modifiée (poulet ou bœuf par exemple) pour apporter tous les besoins à votre petit carnivore.

N’hésitez pas à demander des conseils à votre vétérinaire. Il est en effet indispensable pour leur bonne santé d’avoir un suivi régulier chez un professionnel. Enfin, comme toutes les autres races à poil court, un brossage régulier est important. De plus, un nettoyage des yeux et des oreilles est primordial pour assurer la bonne santé de son animal.

Son prix

Le prix d’un chat Savannah varie selon son âge, sa lignée, son sexe, etc. En moyenne, il faut 1 800 € pour s’en procurer un. Toutefois, il ne faut pas oublier d’y ajouter toutes les dépenses essentielles et quotidiennes à côté. Cela comprend l’alimentation, les accessoires, les frais vétérinaires, les différentes protections régulières (puces/vermifuges), mais aussi les dépenses en cas d’imprévu. Il est donc impératif de bien réfléchir à tous les besoins d’un animal avant de s’en procurer un.

De plus, bien que certaines races soient attractives, il est important de se questionner sur l’adoption. En effet, encore aujourd’hui des milliers d’animaux sont abandonnés. Si vous souhaitez accueillir un petit animal chez vous, assurez-vous d’en avoir réellement les moyens et n’hésitez pas à aller voir les différents refuges !