in

Voilà pourquoi vous ne devez en aucun cas donner de Doliprane à votre chat

Crédits : iStock

Vous avez l’impression que votre chat a mal quelque part ou qu’il a de la fièvre ? Même si la tentation est grande de lui donner de l’aspirine, du paracétamol ou de l’ibuprofène, sachez que ces médicaments destinés aux humains ont plus de chance de tuer votre félin que de le soigner. Explications.

Intoxication garantie

Régulièrement utilisé chez l’Homme comme antidouleur, le paracétamol (Doliprane) est en fait un véritable poison pour votre chat. En effet, à l’inverse de l’être humain, ce dernier ne possède pas l’enzyme nécessaire pour éliminer le médicament. Ainsi, si vous donnez du paracétamol à votre boule de poils, celui-ci va s’accumuler dans son foie et en détruire les cellules. Une fois son foie détruit, votre animal n’a aucune chance de d’en sortir vivant, il meurt alors en à peine 24 heures.

En ce qui concerne l’aspirine et l’ibuprofène, utilisés chez l’Homme comme anti-inflammatoires, ils sont tout aussi toxiques pour votre chat. Et pour cause, leur ingestion provoque une diminution de la circulation dans les reins ainsi qu’une baisse de la protection de l’estomac et de l’intestin. Les reins et le foie sont alors atteints, provoquant rapidement le décès de l’animal.

Ainsi, ne donnez jamais de médicament créé pour l’Homme à votre chat, sous peine de le tuer !

Les symptômes d’une intoxication chez le chat

Au paracétamol :

  • vomissements
  • abattement
  • hypersalivation
  • muqueuses violacées ou bleues
  • difficultés respiratoires
  • jaunisse
  • oedèmes
  • troubles de la coordination
chat persan portrait
Crédits : iStock

À l’aspirine ou à l’ibuprofène :

  • perte d’appétit
  • abattement
  • vomissements
  • diarrhées
  • selles noires et/ou sanglantes
  • muqueuses pâles
  • difficultés respiratoires
  • augmentation de la soif et des urines
  • jaunisse
  • troubles de la coordination

Si vous observez un ou plusieurs des symptômes ci-dessus chez votre chat, rendez-vous immédiatement chez votre vétérinaire, c’est une urgence vitale !

Que faire en cas d’intoxication ?

Si, avant de lire cet article, vous avez donné du paracétamol, de l’aspirine ou de l’ibuprofène à votre chat, la première chose à faire est d’appeler votre vétérinaire et d’emmener votre animal à la clinique.

S’il s’agit d’une intoxication au paracétamol, le vétérinaire donnera à votre chat un antidote puis l’hospitalisera afin de le faire vomir, de le perfuser ou encore de l’oxygéner si besoin. Il pourra même procéder à une transfusion sanguine.

S’il s’agit d’une intoxication à l’aspirine ou à l’ibuprofène, il n’existe pas d’antidote mais votre chat sera mis sous perfusion et des pansements gastro-intestinaux, des antalgiques ou encore des antibiotiques pourront lui être administrés.

Source

Vous aimerez aussi : 

Comment donner un comprimé à votre chat en 5 étapes

Voilà pourquoi le chocolat est dangereux pour votre chat

Voilà pourquoi vous ne devez surtout pas fumer à côté de votre chat