in

Allergie aux chats : un vaccin bientôt commercialisé !

Crédits : Art-Of-Photo / iStock

Plus de 3% de la population serait allergique aux animaux domestiques, et notamment aux chats. Et 10% y serait “sensible”. Si vous faites partie de ces malchanceux mais que vous avez toujours rêvé d’adopter un chat, alors sachez que votre souhait va peut-être pouvoir se réaliser très prochainement ! 

L’objectif du vaccin : réduire la protéine Fel d 1

Des chercheurs de l’Université de Zurich (Suisse) ont mis au point un vaccin qui pourrait permettre aux personnes allergiques aux chats de côtoyer les félins sans avoir aucun symptôme. Finies les crises d’éternuements, les yeux qui piquent, le nez qui coule…

En effet, les scientifiques ont découvert un vaccin capable de neutraliser la principale protéine à l’origine des réactions allergiques, la protéine Fel d 1. C’est cette protéine, présente sur les poils, dans la salive et le sébum des chats qui provoque les fameux symptômes allergiques que l’on connaît.

Ainsi, contrairement à ce que l’on a tendance à croire, les personnes allergiques ne le sont pas aux poils de chats en tant que tel. En réalité, c’est lorsque les chats se lèchent durant leur toilette quotidienne qu’ils déposent la protéine allergisante sur leurs poils. D’où la confusion.

Un vaccin inoculé… aux chats

Avant de vous réjouir, sachez que ce vaccin ne fait pas consensus parmi les scientifiques et les vétérinaires. En effet, ils sont nombreux à mettre en garde contre les potentiels effets secondaires néfastes que ce vaccin pourrait avoir sur nos amis félins. Et pour cause, contre toute attente, il ne sera pas inoculé aux personnes allergiques mais aux chats eux-mêmes !

chat couché
Crédits : Ingus Kruklitis/iStock

Or, immuniser un chat contre une protéine qu’il produit naturellement et qui ne le rend pas malade semble non seulement inutile mais également dangereux. D’autant qu’on ne sait pas exactement quel rôle joue la protéine Fel d 1 chez les chats. Toutefois, certaines races ainsi que les mâles castrés n’en produisent pas beaucoup et cela ne semble effectivement pas affecter leur état de santé.

À noter que le vaccin a déjà été testé sur des dizaines de chats durant plusieurs semaines. Mais sa commercialisation ne devrait pas avoir lieu avant au moins trois ans.

D’ici là…

Si la perspective d’attendre encore trois longues années avant d’adopter un chat vous déprime, sachez qu’il existe d’ores et déjà des solutions pour vous débarrasser de votre allergie aux chats. La plus efficace consiste à vous faire désensibiliser. Toutefois, il s’agit d’une technique longue et incertaine.

Une autre possibilité consiste à adopter un chat réputé hypoallergénique, c’est-à-dire qui produit moins de protéine Fel d 1 et surtout qui perd moins ses poils. Plusieurs races possèdent cette particularité, notamment le Sibérien, le Balinais, le Devon Rex ou encore le Bleu russe.

Vous aimerez aussi :