in

Comment calmer une allergie aux chats : 10 conseils à suivre

Crédits : iStock
Comment calmer une allergie aux chats : 10 conseils à suivre
noté 5 - 2 votes

Être allergique aux chats peut s’avérer être un véritable handicap dans la vie quotidienne, surtout lorsque l’on est un amoureux des félins ou que l’on vit avec. Crises d’éternuements, yeux qui grattent, nez qui coule, respiration qui siffle, toux… C’est bien simple, dès que vous vous approchez d’un chat, vous avez l’impression que votre corps devient hors de contrôle. La cause de tous ces désagréments ? Une protéine, la FEL D1, contenue dans l’urine et la salive de nos amis félins et qu’ils déposent sur leurs poils lors de leur toilette. Pour enfin en finir avec cette allergie, ou tout du moins la diminuer, voici 10 solutions concrètes à mettre en place. 

1. Prendre des médicaments

Si vous êtes allergique aux chats, vous devez déjà le savoir : les antihistaminiques ou encore les corticoïdes inhalés sont vivement recommandés afin de soulager l’allergie. Même s’ils ne l’éliminent pas, les symptômes sont tout de même moins prononcés, rendant le quotidien plus vivable.

De plus, si vous êtes tous les jours en contact avec des chats, la prise de ces médicaments pourrait vous permettre de ne pas aggraver votre allergie en développant de l’asthme par exemple.

2. Éradiquer les poils

En tant qu’allergique, vous vous devez d’adopter une discipline de vie très stricte en ce qui concerne la propreté de votre logement si vous voulez vivre avec un chat. En effet, non seulement vous devez régulièrement passer vos draps, vos housses et vos vêtements à la machine à laver, mais en plus vous devez passez l’aspirateur le plus souvent possible afin d’éliminer un maximum de poils. Vous avez d’ailleurs tout intérêt à équiper votre aspirateur d’un filtre spécial (HEPA) pour augmenter son efficacité.

Par ailleurs, vous aurez la lourde tâche de brosser votre chat quotidiennement afin de retirer les poils morts de son pelage et éviter qu’ils ne viennent se loger dans vos voies respiratoires. Si vous ne vivez pas seul, préférez demander à quelqu’un d’autre de le faire pour vous.

3. Essayer le plantain

C’est une alternative naturelle aux médicaments. En gélules ou en sirop, le plantain peut s’avérer particulièrement efficace pour diminuer une allergie aux chats. Toutefois, attention, cela ne  fonctionne pas pour tout le monde !

chaton câlin
Crédits : iStock

4. Utiliser des lingettes

Afin de calmer votre allergie aux chats, la solution serait de laver tous les jours votre matou. Seulement, cela pourrait gravement abîmer sa peau et son pelage. Ainsi, il est conseillé d’utiliser des lingettes nettoyantes spéciales que vous passerez chaque jour sur le corps de votre chat afin d’éliminer un maximum de protéines FEL D1. À noter que des shampoings secs existent également. N’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire.

Et surtout, n’oubliez pas de vous laver les mains après chaque contact !

5. Adopter un chat qui ne perd pas ses poils

Il existe certaines races de chats qui perdent moins leurs poils que les autres ou qui produisent moins de protéines FEL D1. C’est le cas notamment des chats au poil frisé, comme le Devon Rex ou le Cornish Rex. Vous pouvez également vous diriger vers des chats sans poils, comme le Sphynx.

chat sphynx
Crédits : s3jelv/Pixabay

6. Aérer

C’est la base. Afin de diminuer la quantité de poils dans votre logement et de réduire les réactions allergiques qui en découlent, pensez à bien aérer toutes les pièces. Et ce tous les jours de la semaine, même en hiver !

Par ailleurs, la protéine qui, rappelez-vous est aussi contenue dans l’urine du chat, se répand dans l’air. Ainsi, pensez à changer régulièrement la litière de votre boule de poils.

7. Se faire désensibiliser

C’est une option longue et difficile, mais cela peut réellement permettre de vous changer la vie. Cependant, cela peut parfois ne pas s’avérer très efficace… La guérison n’est donc pas assurée.

8. Enlever les nids à poussière

Les moquettes ou encore les tapis sont de véritables nids à poussière mais aussi à poils. En effet, ces derniers viennent s’accrocher aux fibres et sont ensuite difficiles à déloger. Pour éviter d’éternuer à chaque fois que vous marchez sur votre tapis, enlevez-le.

chat roux couché tapis
Crédits : iStock

9. Faire castrer son chat

Cela peut paraître étonnant mais le fait de faire castrer son chat, si c’est un mâle, est un bon moyen de réduire son allergie. Pourquoi ? Parce que cela permet de faire baisser drastiquement la production de la protéine FEL D1 chez le chat.

10. Interdire l’accès à la chambre

Si vous êtes allergique aux chats et que vous avez un chat, il est évident que vous devez lui interdire l’accès à votre chambre. Dormir avec un chat a ses avantages, mais pour vous ce serait loin d’être agréable…

Vous aimerez aussi :

Adopter un chat lorsqu’on vit dans un studio : bonne ou mauvaise idée ?

10 arguments infaillibles pour convaincre quelqu’un d’adopter un chat

Adoption d’un chaton : que faire à son arrivée ?