in

Dépression chez le chat : définition, symptômes et traitements

Crédits : AdinaVoicu/Pixabay
Dépression chez le chat : définition, symptômes et traitements
noté 5 - 2 votes

Malheureusement, la dépression n’est pas une maladie réservée aux humains. Les chats aussi peuvent en être victimes, et ce à n’importe quel âge. Et tout comme chez les hommes, la dépression chez les chats ne se traite que difficilement. Ainsi, elle est presque toujours mortelle pour nos amis félins…

La dépression, qu’est-ce que c’est ?

La dépression est une maladie mentale qui a pour effet d’affecter le chat en profondeur, le plongeant dans un profond mal-être dont il ne parvient pas à sortir. Les causes d’apparition d’une dépression chez le chat sont nombreuses.

Une séparation trop précoce d’avec la mère est une des principales causes de dépression chez le chat. La mère n’a pas eu le temps d’apprendre à son chaton comment devenir un chat adulte équilibré. Ce dernier n’a donc pas toutes les armes nécessaires pour affronter le monde qui l’entoure.

Un humain trop sévère ou souvent absent peut également être la cause d’apparition d’une dépression chez le chat. Dans ce cas, l’animal se sent seul et abandonné.

Enfin, un changement brutal dans l’environnement du chat (déménagement, arrivée d’un nouveau membre dans la famille, décès…) ou un événement traumatisant (accident, bagarre…) peuvent également engendrer une dépression.

Les symptômes de la dépression chez le chat

Si vous observez un ou plusieurs des symptômes ci-dessous chez votre chat, n’hésitez pas à consulter un vétérinaire :

  • une perte soudaine d’appétit ou, à l’inverse, une boulimie
  • un changement brutal de comportement, comme de l’agressivité
  • des marquages urinaires
  • un toilettage excessif ou, à l’inverse, une absence de toilettage
  • un manque d’entrain pour le jeu et/ou les sorties, voire même une apathie
  • des insomnies
  • une grande fatigue
  • des mauvaises odeurs
  • une auto-mutilation
chat triste fenêtre
Crédits : iStock

Les traitements contre la dépression chez le chat

En fonction du niveau d’intensité de la maladie, le chat a plus ou moins de chances de s’en sortir. En effet, moins la maladie est développée, plus il est possible de redonner le goût de vivre à sa boule de poils. Toutefois, il faut agir vite. En effet, cette maladie est mortelle pour 99% des chats qui en sont atteints. L’objectif est donc avant tout de lui accorder plus d’attention que d’ordinaire et de le stimuler au quotidien, notamment par le jeu. Le chat doit absolument sentir qu’il n’est pas seul.

Ainsi, il est vivement recommandé de passer non seulement plus de temps avec son chat mais également de trouver des astuces pour éviter qu’il ne s’ennuie lorsqu’il se retrouve seul à la maison. Investir dans un arbre à chats, de l’herbe à chats, cacher des friandises dans chaque pièce ou encore opter pour un pipolino sont autant de manières de divertir son chat en son absence.

En revanche, si la maladie a déjà atteint un stade avancé, il peut s’avérer compliquer pour le chat de sortir de cet état léthargique. De nombreux félins préfèrent malheureusement se laisser dépérir et mourir de faim, la vie n’ayant plus de sens…

Toutefois, le vétérinaire peut décider de mettre en place un traitement à base d’antidépresseurs afin de diminuer les effets de la dépression. Mais attention, ce genre de traitement peut avoir de lourdes conséquences sur la santé du chat, notamment sur son foie.

Source

Vous aimerez aussi :

10 signes qui montrent que votre chat est déprimé

11 signes qui montrent que votre chat est mourant

15 signes qui montrent que votre chat est malade