in

Pancréatite chez le chat : définition, symptômes et prévention

Crédits : didesign021 / iStock

La pancréatite, tout comme son nom l’indique, touche un organe vital du chat : le pancréas. Comme chez l’homme, si cet organe situé contre l’estomac se dérègle, cela peut générer des troubles comme le diabète. Le pancréas a un rôle important dans la digestion et la production d’insuline, essentielle pour alimenter les muscles en sucres. La pancréatite est donc une maladie grave. Apprenez à déceler les premiers symptômes ainsi que les gestes de prévention pour votre petit félin.

La pancréatite, qu’est-ce que c’est ?

La pancréatite est une inflammation du pancréas qui est souvent difficile à prédire et dont la cause n’est pas vraiment explicable. Elle se manifeste le plus souvent de manière soudaine.

Plusieurs causes peuvent, dans certains cas, expliquer cette inflammation : un choc émotionnel, un traumatisme, une intoxication à cause d’un médicament ou une ingestion de produit toxique. Ou alors un problème lié au métabolisme du chat ou un cas pathologique.

Les symptômes de la pancréatite chez le chat

Les symptômes apparaissent sous deux formes différentes. La première est aiguë avec des symptômes violents et chroniques. La seconde est plus lente avec l’apparition de différents symptômes espacée dans le temps.

Les deux formes regroupent les mêmes symptômes. Il s’agit de diarrhées et de vomissements aigus, d’une baisse de l’appétit ainsi que d’une grande fatigue. O peut également observer une grande soif accompagnée de troubles abdominaux. Puis, lorsque ces premiers symptômes sont présents depuis longtemps, ils risquent d’entraîner une insuffisance rénale ainsi qu’une péritonite et des ulcères.

chat gamelle croquettes mange
Crédits : iStock

Pour un premier diagnostic, le vétérinaire réalisera une prise de sang avec un prélèvement d’urine. S’il y a suspicion de la maladie, il fera réaliser une histologie, un examen du tissu pancréatique en laboratoire. Seul cet examen permet un avis définitif.

Les traitements donnés au chat malade sont essentiellement là pour réduire la douleur chez l’animal. Si la pancréatite s’est trop propagée, le chat sera hospitalisé, nourri et hydraté par perfusion. Une fois sorti de l’hôpital, le chat devra continuer à prendre des médicaments toute sa vie pour prévenir des diarrhées et des vomissements. Un suivi régulier chez le vétérinaire sera essentiel pour le garder en meilleure santé.

Les gestes de prévention

Les principales causes étant multiples et souvent non déterminées, il est très complexe de prévenir cette maladie. Le mieux est de préserver la bonne santé du chat en privilégiant une bonne alimentation ainsi qu’un bon suivi des vaccins.

Essayez de faire faire de l’exercice à votre chat. Il a été observé que les chats vivant en intérieur ont plus de chance de contracter cette maladie par manque d’activité physique. Enfin, une visite annuelle chez le vétérinaire pour réaliser un petit bilan de santé n’est pas de trop et assurez vous qu’il ait toujours assez à boire.

Vous aimerez aussi :

Et si les nausées de votre chat n’en étaient pas ?

Mon chat a le ventre gonflé : dois-je m’inquiéter ?