in

Truffe du chat : doit-elle vraiment être froide et humide ?

Crédits : iStock
Truffe du chat : doit-elle vraiment être froide et humide ?
noté 4.7 - 14 vote[s]

En ce qui concerne le nez de nos amis félins, on entend souvent qu’il doit être humide et froid, signe de bonne santé. En revanche, une truffe chaude et sèche est un indicateur de maladie, et plus particulièrement de fièvre. Mais peut-on vraiment s’y fier ? Ou s’agit-il de mythes populaires ? Réponses !

Un nez qui peut être mouillé ou sec

En réalité, le fait que la truffe de votre chat soit humide, sèche, chaude ou froide n’a pas grande importance. En effet, certains chats ont un nez naturellement plus sec que d’autres. De plus la température et l’humidité du nez varient au cours de la journée. Ainsi, le fait que le nez de votre chat soit sec ou humide dépend en grande partie de la température et du taux d’humidité de son environnement.

Par exemple, si votre chat a le nez plus mouillé que d’habitude, c’est peut-être parce qu’il vient de faire sa toilette. Ainsi, en se léchant, il ajoute automatiquement une couche d’humidité sur son nez. De même s’il vient de boire et de tremper son museau par inadvertance dans son bol.

À l’inverse, si le nez de votre chat est sec et chaud, il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour autant. En effet, il se peut que votre boule de poils ait passé trop de temps au soleil ou près d’un chauffage. Cela a alors eu pour effet d’assécher temporairement sa truffe.

chat museau nez moustaches
Crédits : iStock

Pour info : si votre chat a généralement le nez humide, c’est avant tout parce que cela lui permet de réguler sa température corporelle. En effet, l’effet d’évaporation qui en découle permet de refroidir son corps. De plus, l’humidité peut aider à faire adhérer les particules odorantes, améliorant ainsi son sens de l’odorat.

Quand s’inquiéter ? 

Le seul moment où vous devez vous inquiéter, c’est lorsque vous observez d’autres symptômes inhabituels chez votre chat : nez qui coule, éternuements, yeux qui coulent, fatigue, perte d’appétit, vomissements, diarrhées, soif excessive…

Et si vous suspectez votre chat d’avoir de la fièvre, le seul moyen de vous en assurer est de lui prendre sa température. Pour cela, il vous faudra lui insérer un thermomètre dans le rectum. Si sa température dépasse les 39°C, c’est le signe qu’il est malade. Dans ce cas, une visite chez le vétérinaire s’impose.

Source

Vous aimerez aussi :

6 choses étonnantes à savoir sur le nez de votre chat

Yeux qui coulent chez le chat : quand s’inquiéter ?

Chat : 12 situations d’urgence vétérinaire