in

Cuisiner pour son chat : nos idées ultra faciles de recettes maison !

Crédits : AaronAmat / iStock

De plus en plus de propriétaires de chats préfèrent délaisser la nourriture industrielle au profit d’une alimentation maison plus saine. Non seulement il s’agit d’une initiative économique et écologique, mais en plus c’est meilleur pour la santé de nos amis félins. Mais cuisiner pour son chat ne signifie pas lui donner n’importe quoi ! Chacun de ses repas devra contenir 80% de viande (et/ou de poisson), 20% de légumes et 20% de céréales. Pour être certain de donner à votre chat une alimentation complète et équilibrée, découvrez nos idées de recettes maison simplissimes à préparer au quotidien ! 

Bon à savoir : attention, si vous décidez de changer la nourriture de votre chat, veillez à effectuer une transition progressive avec l’ancienne nourriture, sur une dizaine de jours minimum. L’objectif ? Éviter de causer des troubles digestifs à votre boule de poils !

1. Viande, riz et légumes

Pour un chat adulte, faire cuire au four 120g de viande (boeuf, porc, agneau…) puis couper en dés. Mélanger ensuite la viande et son jus de cuisson avec 50g de légumes cuits et mixés (carottes, petits pois, haricots verts, courgettes, asperges…). Enfin, ajouter 5g de riz bien cuit.

Attention, toutes les recettes détaillées ici correspondent à la ration journalière d’un chat adulte d’environ 4 kg. Elles doivent donc être fractionnées en 3 ou 4 repas par jour.

2. Volaille, riz et légumes

Faire cuire au four 120g de volaille (poulet, dinde…) puis couper en dés. Mélanger ensuite la volaille et son jus de cuisson avec 30g de riz bien cuit et quelques légumes hachés.

3. Jambon blanc, pâtes et carottes

Faire cuire 20g de pâtes (petites pâtes type alphabets) et 50g de carottes. Mixer ensuite les carottes pour obtenir une purée de carottes et couper en dés 1 tranche de jambon blanc pauvre en sel. Mélanger les pâtes avec une cuillère de crème fraîche allégée. Disposer la purée de carottes à côté des pâtes et éparpiller les dés de jambon sur le tout.

4. Poisson, légumes et huile de maïs

Faire cuir au four ou à la vapeur 120g de poisson maigre, comme le lieu noir, le cabillaud ou le colin (sans arêtes !), puis couper en dés. Mélanger avec 50g de légumes cuits et hachés. Ajouter un filet d’huile de maïs ou de colza.

À noter que les recettes au poisson doivent être données de façon occasionnelle (une à deux fois par semaine), la viande étant plus adaptée au régime alimentaire des chats.

5. Thon, légumes et riz

Faire cuire 1 carotte puis la couper en dés. Faire cuire 5g de riz. Mélanger le tout et ajouter un yaourt de brebis et 150g de thon naturel frais (surtout pas de thon en conserve, sauf s’il s’agit de thon spécialement destiné aux chats et donc pauvre en sel et enrichi en taurine).

6. Oeuf et fromage

Faire cuir un oeuf pour obtenir un oeuf dur puis le couper en morceaux. Mélanger avec 30g de fromage blanc et 30g de légumes verts cuits et hachés. Ajouter un filet d’huile de maïs.

chat gamelles
Crédits : LightFieldStudios/iStock

Nos petites astuces à connaître absolument

  • Se rendre chez le boucher ou chez le poissonnier le soir avant la fermeture afin de demander les invendus. Si le commerçant ne vous les donne pas gratuitement, il pourra vous les vendre à un prix très bas.
  • Ne jamais assaisonner les repas de votre chat. De fait, bannir, le sel, les épices, l’ail, l’oignon, les sauces et les herbes aromatiques.
  • Connaître la liste des aliments dangereux pour votre chat.
  • Ne jamais donner d’os et d’arêtes à votre chat. Penser à les retirer au préalable.
  • Saupoudrer de la levure de bière sur les repas de votre chat afin d’augmenter l’apport en vitamines et minéraux. Pas plus d’1/2 cuillère à café de levure de bière en flocons par jour.
  • Ne pas hésiter à varier les recettes tout au long de la semaine.
  • Conserver les préparations 24h au réfrigérateur ou 2 semaines au congélateur. Jeter les restes de nourriture s’ils sont restés plus d’une heure à température ambiante.
  • Servir les aliments de votre chat à température ambiante. Les réchauffer légèrement s’ils sortent du réfrigérateur, les décongeler la veille pour le lendemain en les mettant au frigo (jamais au micro-ondes !) s’ils proviennent du congélateur ou les laisser refroidir un peu s’ils viennent d’être cuisinés.
  • Toujours demander l’avis de votre vétérinaire avant de commencer une alimentation maison. En effet, certains chats (diabétiques, insuffisants rénaux…) ont des besoins nutritionnels spécifiques.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :