in

Le chat sauvage fait son grand retour en Savoie

Crédits : JMrocek/iStock

Après plus d’un siècle d’absence, le chat sauvage a été aperçu dans le massif des Bauges (Savoie). Cette espèce, protégée depuis 1981 en France, avait disparu à cause du braconnage (tirs, pièges…). C’est donc une excellente nouvelle de retrouver ce félin dans la nature. 

Un retour réjouissant

C’est en avril dernier, à 1 500 mètres d’altitude, qu’ont été prises plusieurs photos d’un chat sauvage (aussi appelé forestier) grâce à des dispositifs initialement prévus pour observer les lynx et les loups. Les professionnels du parc naturel régional des Bauges ont par la suite confirmé qu’il s’agissait bien de cette espèce.

Ce félin avait disparu depuis le XXe siècle dans cette région. Aujourd’hui, sa réapparition signifie que l’écosystème dans lequel il évolue lui convient. Il s’agit donc d’une excellente nouvelle pour ce prédateur et pour la nature elle-même. Toutefois, malgré le fait qu’il s’agisse d’une espèce protégée, le chat forestier est encore la cible de nombreux chasseurs ou braconniers.

chat sauvage
Crédits : Richard-Hadfield/iStock

Une espèce à part entière

Ce félin ne doit pas être confondu avec les chats errants « sauvages » avec lequel il entretient de nombreuses différences. En effet, il a un pelage très particulier, ses poils sont plutôt imposants et il possède une robe beige/marron avec des rayures noires. Bien plus grand que les chats domestiques, il est généralement facilement repérable. Sa taille oscille en effet entre 50 et 80 cm et il peut peser jusqu’à 6 kg pour les mâles et 4 kg pour les femelles.

Par ailleurs, il craint la civilisation. Il est donc très farouche et difficile à observer, bien qu’il soit actif durant la journée. Ainsi, son habitat se situe dans des zones calmes comme les forêts, les prairies et les grands espaces denses où il n’y a pas ou peu d’humains. De ce fait, il est très important de conserver son habitat et de respecter son territoire.

chat sauvage
Crédits : Cloudtait_the_snow_leopard/iStock

L’importance de préserver les espaces naturels

Afin de protéger la faune et la flore sauvage, il est donc essentiel de respecter ces environnements naturels. Aujourd’hui, quelques communes des Bauges (entre Chambéry et Albertville) ont vu le chat sauvage se réinstaller petit à petit. Sa population est ainsi en développement, car il reprend doucement ses marques dans la forêt alpine qui semble lui convenir.

Cette découverte est une merveilleuse nouvelle, car cela signifie aussi que l’écosystème est adapté à ses différents besoins (nourriture, climat, eau, espace, etc.). Cette réapparition donne beaucoup d’espoir pour les futures années et l’avenir de cette espèce.

chat sauvage
Crédits : JMrocek/iStock