in

6 maladies qui peuvent tuer votre chat silencieusement

Crédits : iStock
6 maladies qui peuvent tuer votre chat silencieusement
noté 4.9 - 18 vote[s]

Tout comme vous, votre chat court le risque de tomber un jour gravement malade. Et ce alors même que vous faites tout pour le garder en bonne santé. Malheureusement la vie est tout aussi injuste avec nos amis félins… Parmi toutes les maladies qui existent, certaines sont particulièrement difficiles à détecter. Ainsi, elles peuvent tuer votre boule de poils à petit feu sans même que vous vous en aperceviez : on les appelle les “maladies silencieuses”. Et une fois la maladie découverte, les dégâts qu’elle a causés sont bien souvent irréversibles. D’où l’importance de les connaître et de savoir quels signes cliniques rechercher afin de pouvoir réagir rapidement !

1. Le cancer

Le cancer est de plus en plus fréquent chez les chats, notamment à cause du fait qu’ils vivent de plus en plus longtemps. La forme de cancer la plus couramment observée est le cancer gastro-intestinal. Mais la maladie peut toucher n’importe quel organe ou tissu du corps. Plus le cancer est pris en charge tôt, plus le chat a de chances de s’en sortir.

Les symptômes à observer sont :

  • Perte de poids
  • Manque d’appétit
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Difficultés respiratoires
  • Léthargie
  • Distension abdominale ou ballonnements
  • Isolement

2. L’hyperthyroïdie

La thyroïde est une glande extrêmement importante pour le chat. En effet, c’est elle qui régule son niveau d’énergie, sa température corporelle ou encore son rythme cardiaque. Mais lorsqu’elle produit trop d’hormones thyroïdiennes, elle provoque une maladie appelée l’hyperthyroïdie. Cette affection se rencontre généralement chez les chats âgés de plus de 10 ans. Heureusement, le traitement contre la thyroïde est particulièrement efficace, mais encore faut-il que la maladie soit diagnostiquée suffisamment tôt afin qu’elle n’ait pas le temps de causer des lésions sur le corps du chat.

Les symptômes à observer sont :

  • Augmentation de l’appétit
  • Perte de poids
  • Soif excessive
  • Vomissements
  • Diarrhée
  • Hyperactivité
  • Miaulements rauques et fort, notamment la nuit
  • Augmentation du rythme cardiaque

3. L’insuffisance rénale chronique

L’insuffisance rénale chronique est l’une des premières causes de mortalité chez les chats. Cette maladie détruit peu à peu les reins de l’animal jusqu’à entraîner sa mort. Plusieurs mois, voire même plusieurs années sont souvent nécessaires avant d’observer les premiers symptômes. Des lésions graves et irréversibles ont ainsi le temps d’être causées par la maladie. Mais si elle est rapidement identifiée, le chat qui en est atteint peut espérer vivre encore de longues et belles années, notamment grâce à un changement drastique d’alimentation.

Les symptômes à observer sont :

  • Soif excessive
  • Urines plus fréquentes
  • Selles plus volumineuses
  • Perte de poids
  • Perte d’appétit
  • Mauvaise haleine
  • Manque d’énergie
chat couché
Crédits : iStock

4. Le diabète sucré

Le diabète sucré s’observe plus généralement chez les chats en surpoids ou chez les chats âgés. 1 chat sur 500 souffrirait de cette maladie qui empêche l’organisme d’utiliser le sucre (ou glucose) comme source d’énergie. Des injections d’insuline quotidiennes ainsi qu’un changement de régime alimentaire sont alors nécessaires pour enrayer la maladie.

Les symptômes à observer sont :

  • Soif excessive
  • Urines plus fréquentes
  • Perte de poids ou perte de masse musculaire, notamment au niveau du dos et de la colonne vertébrale
  • Augmentation ou diminution de l’appétit
  • Manque d’énergie
  • Vomissements

5. Les maladies cardiaques

Alors que les chiens ont presque toujours un souffle cardiaque audible avec un stéthoscope, permettant d’indiquer une maladie cardiaque, les chats, eux, n’en ont pas toujours. Ainsi, les maladies cardiaques chez nos amis félins sont particulièrement difficiles à diagnostiquer puisque ces derniers ne présentent que peu de symptômes. En effet, 16% des chats apparemment en bonne santé auraient une maladie cardiaque. Certaines races sont plus à risque que d’autres, notamment le Maine Coon et le Ragdoll.

À noter que les maladies cardiaques causées par l’hyperthyroïdie s’améliorent généralement une fois l’hyperthyroïdie traitée

Les symptômes à observer sont :

  • Rythme cardiaque irrégulier
  • Augmentation de la fréquence respiratoire
  • Gencives pâles
  • Respiration la bouche ouverte
  • Membres postérieurs douloureux ou engourdis
  • Boiterie soudaine

6. L’hypertension artérielle

L’hypertension artérielle affecte principalement les yeux, le coeur, les reins et le cerveau du chat. Une cécité soudaine est d’ailleurs bien souvent le premier symptôme observé. Cette maladie peut provoquer des lésions sur les reins, entraînant une insuffisance rénale, mais aussi sur le coeur, engendrant une insuffisance cardiaque. Les vaisseaux sanguins du cerveau peuvent également être détruits par l’hypertension, provoquant des convulsions, des problèmes neurologiques ou de la démence.

L’hypertension artérielle peut aussi être causée par une maladie, telle que l’hyperthyroïdie, l’insuffisance rénale, le diabète sucré, l’insuffisance hépatique et cardiaque ou encore l’obésité.

Les symptômes à observer sont :

  • Anomalie de la vision (pupilles dilatées qui ne réagissent pas à la lumière)
  • Sang dans les yeux
  • Cécité
  • Augmentation ou diminution de l’appétit
  • Perte de poids
  • Vomissements
  • Soif excessive

Source

Vous aimerez aussi :

10 signes qui montrent que votre chat est en bonne santé

15 signes qui montrent que votre chat est malade

Comment savoir si votre chat souffre : 10 signes qui ne trompent pas