in

Confinement : pouvez-vous encore laisser sortir votre chat ?

Crédits : looufen / iStock

Depuis le mardi 17 mars dernier, la France a adopté des mesures de confinement très restrictives. L’objectif ? Lutter contre la propagation du coronavirus. Dès lors, tout déplacement doit être justifié et le plus bref possible, sous peine d’écoper d’une amende de 135 euros. Mais cette interdiction de sortir vaut-elle aussi pour les chats ? 

Sortir son chat en laisse est autorisé

A priori, les chats ne semblent pas concernés par le confinement désormais généralisé à tout le pays. Et, effectivement, aucune précision en ce qui concerne nos amis félins n’a encore été communiquée par le gouvernement français.

Pour le moment, la seule chose dont on est sûr, c’est que sortir son chien en laisse est autorisé. On imagine donc que cette autorisation vaut également pour les chats habitués à sortir en laisse à l’extérieur.

En revanche, toute sortie doit être brève, à proximité du domicile et se faire en solitaire. En effet, tous les regroupements de personnes sont interdits. Mais surtout le propriétaire doit absolument avoir sur lui une attestation de déplacement dérogatoire dûment remplie et signée. Exactement comme lorsqu’il sort travailler (si le télétravail est impossible), faire ses courses ou lorsqu’il se rend chez le médecin. Cette attestation permet de justifier le motif de la sortie comme étant impératif. Car sinon, la consigne est stricte : il faut rester chez soi.

À première vue, il semble donc n’y avoir aucune contre-indication à sortir son chat en laisse, le temps pour lui de prendre l’air et de lui faire faire ses besoins. Mais qu’en est-il des chats qui vont se promener tout seuls ? Faut-il les empêcher de sortir et les garder enfermés à la maison ?

Laisser sortir son chat seul n’est pas interdit, mais…

Étant donné qu’aucune information officielle ne circule pour le moment sur le sujet, il semble que les chats peuvent continuer à sortir librement. D’autant plus que nos amis félins, une fois qu’ils ont été habitués à avoir accès à l’extérieur, ont généralement du mal à se passer de leur promenade quotidienne.

chat noir
Crédits : viki-melkiu / iStock

Toutefois, il convient de se montrer vigilant. En effet, si votre chat a pour habitude, lors de ses sorties en solitaire, de côtoyer d’autres personnes (des voisins par exemple), il est alors plus prudent de le garder confiné.

Car, même si rien ne prouve que les chats peuvent attraper ou transmettre le coronavirus, mieux vaut éviter que votre boule de poils ne se fasse caresser par une personne infectée.

Les chats ont leur propre coronavirus

Jusqu’à maintenant, aucun cas de chat infecté ou porteur du coronavirus COVID-19 n’a été recensé. Et pour cause, la transmission du coronavirus à l’origine de la pandémie actuellement en cours dans le monde semble se faire uniquement d’humain à humain.

Seul le cas d’un chien testé positif a pu être observé à Hong Kong, mais la contamination semblait provenir de son environnement. En effet, sa propriétaire était elle-même infectée. Cependant, les analyses effectuées n’ont pas permis de prouver que le virus avait réussi à survivre et à se multiplier dans l’organisme du chien, et encore moins qu’il pouvait le transmettre. Par ailleurs, il ne présentait aucun symptôme. 

Généralement, chaque espèce possède son propre coronavirus. Ainsi, les chiens ont le leur, qui se révèle être très contagieux, mais uniquement entre chiens. De même, les chats aussi peuvent être atteints par un virus de la famille des coronavirus qui se transmet uniquement de chat à chat. Mais celui des félins est bien plus dangereux et mortel. 

En effet, le coronavirus félin peut s’observer sous deux formes : soit une forme bénigne, qui se traduit principalement par des troubles digestifs, soit une forme sévère. Dans ce dernier cas, le coronavirus déclenche une péritonite infectieuse féline, une maladie infectieuse grave presque toujours mortelle. 

Bon à savoir : si votre chat est malade, ou s’il est victime d’un accident, pas de panique, les cliniques vétérinaires (tout comme les animaleries) restent ouvertes durant cette période de confinement. En revanche, avant de vous précipiter chez votre vétérinaire, veillez à lui téléphoner auparavant. Il sera ainsi en mesure de vous dire si la consultation physique est réellement indispensable ou non. 

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :