in

Chats : les 11 motifs d’abandon les plus fréquents

Crédits : suemack / iStock

Vous le savez, Ma vie de chat est engagé dans la lutte contre les abandons des animaux, et notamment des chats. Pour nous, aucune excuse (ou presque) n’est valable lorsque l’on décide d’abandonner son chat. Pourtant, de nombreux propriétaires de félins, lorsqu’ils sont interrogés sur les raisons qui les poussent à abandonner leur animal, ont à coeur de donner toutes sortes d’excuses, disons-le, la plupart du temps bidons. Voici les plus courantes. 

1. Un déménagement

La première cause d’abandon des chats est un changement de domicile. Pourtant, pour lutter contre cette tendance notamment, la loi française interdit aux propriétaires de refuser les animaux domestiques dans les logements qu’ils louent. Cette loi est valable pour toutes les locations, hormis les locations saisonnières. Ainsi, si vous êtes locataire, vous êtes tout à fait en droit de posséder un chat chez vous.

2. Un départ en vacances

Après tout, pourquoi se creuser la tête pour trouver une solution de garde pour son chat alors qu’on peut l’abandonner… C’est à cause de cet étrange raisonnement que 60 000 chiens et chats se retrouvent abandonnés chaque été, soit sur les routes pour les plus malchanceux, soit directement dans les refuges pour les autres. 

3. Le manque d’argent

Alors certes, pour prendre soin d’un chat, il est nécessaire de prévoir un petit budget annuel. Mais des solutions existent pour les plus démunis. Par exemple, les frais vétérinaires sont moins chers, voire même gratuits dans les dispensaires de la SPA et de la fondation Assistance aux animaux. Sans compter que l’association Vétérinaires pour tous peut également proposer son aide financière en cas d’intervention vétérinaire d’urgence. 

chat refuge
Crédits : suemack / iStock

4. La perte d’intérêt pour le chat

Les animaux domestiques étant devenus des objets de consommation à part entière, il n’est pas rare que les propriétaires de chats se lassent de leur boule de poils, comme ils se lasseraient de leur dernier jeu vidéo acheté. Ce motif d’abandon montre à quel point la société dans laquelle on vit doit être repensée en profondeur, pas uniquement pour le bien-être des animaux, mais également pour celui des humains. 

5. Un problème de comportement

Lorsque l’on adopte un chat, il arrive qu’il doive faire face, dès le départ ou plus tard dans sa vie, à un problème de comportement lié à un souci de santé, au stress ou à un bouleversement dans sa vie quotidienne. Le problème, c’est qu’au lieu de tenter de résoudre le problème (par exemple installer un griffoir pour empêcher le chat de se faire les griffes sur le canapé), certains propriétaires préfèrent tout simplement l’abandonner. Et parfois même changer d’animal. Comme si le leur était cassé et qu’il fallait le remplacer…

6. Une allergie dans la famille

En France, environ 25% de la population serait allergique aux animaux, et notamment aux chats. Alors certes, vivre avec un chat alors qu’on y est allergique peut demander quelques aménagements. Mais ce n’est pas impossible ! La preuve, de nombreux propriétaires de félins sont allergiques aux chats. De plus, vivre avec un chat permet généralement de diminuer progressivement l’allergie. 

7. L’arrivée d’un enfant

C’est une excuse donnée par de nombreux propriétaires au moment d’abandonner leur chat. Malheureusement, ce motif n’est absolument pas valable étant donné qu’il a été prouvé qu’avoir un chat lorsqu’on a un enfant est en fait très bénéfique pour la santé et pour le développement de ce dernier. 

8. Un départ en maison de retraite

La plupart des maisons de retraite (ou EHPAD), ainsi que les autres établissements de santé, ne peuvent pas accueillir les chats de leurs résidents. De fait, il n’est pas rare que les familles, ne pouvant pas s’occuper de l’animal en question, soient contraints de l’abandonner.

femme personne âgée câlin chaton
Crédits : iStock

Les bienfaits des chats sur les humains, et notamment sur les personnes âgées ou malades ont pourtant d’ores et déjà été démontré. Il apparaît donc urgent de placer le sujet du devenir des chats appartenant aux personnes âgées au centre de nos grands débats de société. Surtout au vu de l’augmentation du nombre de chats dans les foyers et du vieillissement de la population…

9. Le décès du propriétaire

Là encore, si la famille du défunt ne souhaite pas prendre en charge son chat, ce dernier est alors abandonné. Pourtant, désormais il est tout à fait possible de prévoir, de son vivant, ce que deviendra notre animal après notre décès. Pour ce faire, c’est simple, il suffit de l’inscrire dans son testament ! Le notaire veillera alors à ce que les mesures concernant le chat soient respectées. 

10. Une portée non désirée

Lorsqu’une chatte n’est pas stérilisée, elle ne risque pas seulement de vivre moins longtemps, mais aussi de donner naissance à des chatons. Or, la plupart du temps, les propriétaires ne savent que faire de ces petits félins, ne parvenant pas à les donner. Alors ils les abandonnent dans les refuges. Pour éviter cela, il suffit pourtant de faire stériliser son chat. Rien de plus simple !

11. La peur de contracter la toxoplasmose pendant la grossesse

Cette peur est courante chez les femmes enceintes et donne lieu à de nombreux abandons chaque année. Pourtant, il n’y a vraiment pas de quoi s’inquiéter. Premièrement, la toxoplasmose n’est présente que chez les chats qui chassent et qui mangent leurs proies. Deuxièmement, pour éviter tout risque, il suffit de mettre des gants au moment de changer la litière de son chat et de lui interdire l’accès au plan de travail et à la table de la cuisine. En effet, c’est seulement le contact avec ses excréments qu’il faut éviter, pas le contact avec le chat lui-même !