in

Mon chat maigrit beaucoup : 10 raisons qui expliquent pourquoi

chat couché dort
Crédits : Kazuky Akayashi/Unsplash

Si votre chat se met à perdre beaucoup de poids alors qu’il continue à manger normalement, cela peut être le signe d’un problème grave. De même s’il maigrit parce qu’il a perdu tout appétit. Dans tous les cas, une visite chez le vétérinaire s’impose. 

1. Le stress

Le stress chez un chat peut lui faire perdre complètement l’appétit. D’autant plus que le chat est un animal qui peut vite se sentir perturbé par le moindre changement : arrivée d’un nouvel animal dans la famille, déménagement, modification des heures de repas, présence d’un nouveau meuble, gamelles sales…

Si votre chat est angoissé durant plusieurs jours, voire plusieurs semaines, il peut même aller jusqu’à faire une dépression. Dans ce cas, les chances de survie sont faibles, le félin préférant se laisser mourir de faim plutôt que de continuer à vivre. D’où la nécessité de réagir vite lorsque vous observez le moindre signe de perte d’appétit chez votre chat !

2. L’hyperthyroïdie

Si votre chat souffre d’hyperthyroïdie, il est possible qu’il mange normalement, voire même plus que d’habitude, mais qu’il maigrisse. C’est l’un des principaux symptômes de cette maladie. Citons également une hyperactivité, des diarrhées, des vomissements, une soif excessive ou encore un pelage terne.

Cette maladie se rencontre le plus souvent chez les chats âgés de plus de 10 ans. Dans ce cas, vous devez conduire votre animal au plus vite chez un vétérinaire. En effet, si la maladie est prise en charge à temps, elle se traite facilement.

3. L’insuffisance rénale

Les chats atteints d’insuffisance rénale, qui sont bien souvent des vieux chats, ont la particularité de boire de l’eau en grande quantité mais de ne plus beaucoup manger. En effet, leur maladie leur provoque des nausées, les poussant à bouder leur nourriture et entraînant une perte excessive de poids.

Là aussi, les chats âgés sont les plus concernés. À noter que cette perte d’appétit et cette augmentation de la soif sont généralement accompagnées d’autres signes comme une grande fatigue ainsi que des vomissements fréquents. Dans tous les cas, seule une prise de sang pourra confirmer le diagnostic. Et si ce dernier se révèle positif, une modification de l’alimentation devra alors être envisagée. En effet, l’alimentation d’un chat insuffisant rénal doit être pauvre en protéines et en phosphore.

Bon à savoir : tant qu’un tiers du rein de l’animal fonctionne encore normalement, les symptômes de cette maladie sont invisibles. Ce n’est qu’une fois qu’une grande partie du rein a été détruit et que les dégâts sont alors irréversibles que les premiers signes apparaissent. Vicieux, non ?

4. Les problèmes gastro-intestinaux

Le chat peut souffrir de nombreux problèmes gastro-intestinaux. En plus d’une perte de poids lié à un manque d’appétit, vous pourrez également observer des diarrhées et des vomissements. Les maladies gastro-intestinales comprennent les maladies inflammatoires de l’intestin ou encore les allergies alimentaires.

À noter qu’une alimentation de mauvaise qualité ou non équilibrée peut également entraîner des troubles digestifs chez votre chat ainsi qu’une perte de poids importante !

chat litière
Crédits : iStock / Svetlana Sultanaeva

5. Le diabète

Le diabète provoque, comme l’insuffisance rénale, une soif excessive chez le chat ainsi qu’un amaigrissement lié à un changement d’appétit. Il est d’ailleurs fréquent que les propriétaires de chats confondent ces deux maladies.

Mais si votre chat se révèle être diabétique, il doit également être traité au plus vite afin de limiter les dégâts sur sa santé. À noter que l’une des causes les plus fréquentes du diabète est l’obésité. En effet, plus un chat est en surpoids, plus il a de risques de développer des maladies, que ce soit cardio-vasculaires mais aussi articulaires. De fait, il est indispensable de veiller à apporter une alimentation équilibrée à votre chat (oubliez autant que possible les friandises et les restes de repas). De plus, pensez à le stimuler physiquement, et ce de façon quotidienne. Trente minutes de jeux répartis dans la journée suffisent, à condition d’être régulier.

6. La péritonite infectieuse féline

Les chats atteints de péritonite infectieuse sont bien souvent émaciés et présentent une fièvre qui ne passe pas. Si la maladie n’est pas prise en charge rapidement, c’est-à-dire quelques jours après l’apparition des premiers symptômes, elle peut conduire au décès du félin.

7. Les douleurs dentaires

Les chats aussi sont soumis aux affections bucco-dentaires. Si votre chat cesse soudainement de manger mais semble en bonne santé, pensez à faire examiner ses dents. Une dent douloureuse, un ulcère de la bouche ou une gingivite peuvent être à l’origine du problème.

8. Les parasites intestinaux

Les vers digestifs peuvent être la cause d’une perte de poids chez votre chat. En effet, ils peuvent absorber une partie des nutriments contenus dans la nourriture qu’il ingère, provoquant ainsi des carences. D’où l’importance de vermifuger un chat adulte tous les 3 mois !

Une petite astuce pour penser à vermifuger votre chat est de le faire à chaque changement de saison. De cette façon, vous aurez moins tendance à oublier !

9. Le cancer

Le cancer peut être à l’origine d’un soudain amaigrissement chez le chat. En effet, les tumeurs sécrètent des substances qui peuvent perturber son métabolisme.

De nombreux autres symptômes peuvent également apparaître comme des plaies qui ne guérissent pas, une grande fatigue, des troubles digestifs (voire même des diarrhées sanglantes), des troubles respiratoires, la formation d’oedèmes ou encore des convulsions. Dans tous les cas, lorsque les premiers symptômes sont détectés, c’est bien souvent le signe que la maladie est déjà bien avancée, comme pour l’insuffisance rénale.

10. L’arthrose

Il n’est pas rare que les vieux chats souffrent d’arthrose. Dans ce cas, il leur est difficile de se déplacer mais aussi de baisser la tête vers leur gamelle. Se retrouvant dans l’impossibilité de manger, ils perdent alors du poids à une vitesse fulgurante.

Pour remédier à cela, veillez à ce que les gamelles d’eau et de nourriture de votre chat soient surélevées. Sur un petit marche-pied par exemple. Attention toutefois à ne pas les placer trop haut, sans quoi votre chat ne pourra pas y accéder. De même, n’hésitez pas à rapprocher ses gamelles ainsi que sa litière de son lieu de couchage de façon à lui éviter de parcourir de trop grandes distances à chaque repas ou à chaque envie pressante. Il vous en sera reconnaissant !