in

Chat obèse : 6 problèmes de santé à redouter

Crédits : Kyryl Gorlov / iStock

D’après certaines estimations, plus de la moitié des chats domestiques seraient en surpoids. Et près de 25% d’entre eux seraient obèses. Des chiffres qui ont de quoi faire peur lorsqu’on sait que l’obésité est désormais la première cause de mortalité chez nos amis félins. Liée au manque d’exercice et à la suralimentation, l’obésité est une maladie chronique qui n’est pas mortelle en soi. Ce qui tue, ce sont les problèmes de santé qui en découlent. Et pour cause, l’obésité augmente le risque de développer certains problèmes de santé. Voici lesquels. 

Bon à savoir : pour savoir si votre chat a besoin d’être mis au régime, palpez ses côtes. Si vous ne pouvez pas les sentir sous vos doigts en raison de la masse graisseuse qui les recouvre, c’est que votre chat est obèse.

1. Les maladies cardiaques

Si les chats obèses ont une espérance de vie plus courte que les autres, c’est avant tout parce qu’ils sont plus sujets aux maladies cardiaques. En effet, l’excès de graisse, qui caractérise l’obésité, se retrouve également au niveau du coeur.

Ainsi, le coeur d’un chat obèse est enveloppé par une couche de graisse, ce qui rend son fonctionnement d’autant plus difficile. Et pour cause, il doit redoubler d’efforts pour pomper le sang vers tous les tissus supplémentaires. De même, la graisse présente dans le reste de son corps favorise également l’hypertension artérielle.

2. Le diabète

L’obésité chez le chat multiplie par 4 le risque que l’animal déclare un diabète sucré. Dans ce cas, le félin ne parvient plus à produire suffisamment d’insuline pour transformer le glucose présent dans sa nourriture en source d’énergie. On peut alors observer plusieurs symptômes : une soif excessive, une augmentation de l’appétit, une perte de poids, de la fatigue…

À noter que même si cette affection se traite désormais bien, notamment par des piqûres quotidiennes d’insuline, il ne faut pas oublier qu’elle reste tout de même incurable. Toutefois, il peut arriver que, suite à une perte de poids, le chat anciennement obèse n’ait plus besoin d’insuline.

3. L’arthrose

Plus un chat est gros, plus ses articulations sont sollicitées. Et donc plus elles s’usent rapidement. Par conséquent, les chats obèses, qui pèsent lourd sur leurs articulations, ont tendance à développer des problèmes articulaires, comme de l’arthrite ou de l’arthrose.

chat gros obèse
Crédits : iStock

Dans ce cas, une boiterie peut généralement être observée. Ainsi qu’une difficulté à sauter, à courir ou à se lever après une période de repos.

4. Les maladies des voies urinaires inférieures

Les chats obèses sont plus enclins à développer des maladies urinaires, telles que des cystites (plus couramment appelées infections urinaires) ou des calculs urinaires. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’ils ont tendance à boire moins et donc à uriner moins souvent en raison de leur difficulté à se déplacer jusqu’à leur gamelle d’eau et jusqu’à leur litière.

Sans compter qu’ils ont également plus de mal à se nettoyer les parties génitales. En effet, les chats en surpoids ont plus de difficultés à se contorsionner pour atteindre certaines parties de leur corps durant leur toilette. C’est d’ailleurs également pour cette raison qu’ils sont plus souvent amenés à développer des problèmes de peau.

5. La lipidose hépatique

Les chats obèses sont plus à même de déclarer une lipidose hépatique, une maladie potentiellement mortelle. En effet, si un chat obèse s’arrête subitement de manger (pour un régime par exemple), cela peut entraîner la libération de lipides en trop grande quantité, ces dernières s’accumulant dans son foie. Ces lipides ne pourront alors pas être correctement métabolisées par l’organisme du félin, provoquant une insuffisance hépatique.

Le premier signe à observer est une jaunisse au niveau des gencives, du blanc des yeux et de la peau. Une grande fatigue ainsi que des vomissements peuvent également être de bons indicateurs.

6. Le coup de chaleur

L’obésité chez le chat entraîne bien souvent une intolérance à l’effort, voire même des troubles respiratoires. De fait, par temps chaud ou après un exercice physique intense, les chats obèses sont particulièrement sensibles au coup de chaud.

Pour cette raison, il est nécessaire d’être d’autant plus attentif au moindre symptôme inhabituel : halètement, hypersalivation, nervosité, muqueuses qui deviennent rouges… En effet, le coup de chaleur chez le chat peut être mortel s’il n’est pas pris en charge à temps, c’est-à-dire dans les 30 minutes qui suivent son apparition.

Vous avez aimé cet article ? Vous aimerez aussi :